Sophrologue Béthune – La Bassée

Sophrologue à l’Hôpital : témoignage d’Aurélie KERSUAL

Quelle place pour les sophrologue à l’hôpital ?

Pour aborder cette question, j’ai le plaisir d’accueillir sur ce blog Aurélie KERSUAL.

Après une première vie professionnelle en milieu hospitalier, Aurélie s’est formée à la sophrologie en 2016, à l’Institut de Formation à la Sophrologie de Catherine Aliotta.

Aujourd’hui, Aurélie KERSUAL exerce comme sophrologue à plein temps dans une unité de Cancérologie et Soins Palliatifs.

Sophrologue à la ville

Nous avons tous besoin de bien-être, de détente et de prendre du temps pour soi.

La sophrologie est une méthode naturelle efficace, un outil pour découvrir vos propres ressources, s’épanouir et améliorer votre qualité de vie. De prendre conscience de vos ressentis mentaux, émotionnels et physiques et surtout de les accueillir sans retenue et avec bienveillance.

La Sophrologie est non seulement une thérapie brève, mais aussi une méthode de développement personnel.

En séance individuelle, qui permet de répondre à vos objectifs selon vos ressources. Ou en séance collective en fonction des thèmes abordés, et aux partages.

C’est une technique que l’on peut pratiquer chaque jour. Quelques minutes suffisent. Il n’y a pas besoin d’aucun environnement particulier, ni d’une tenue spécifique. Dès que vous en ressentez le besoin, que vous soyez assis, debout ou couché, que vous soyez chez vous, au bureau.

Pour ce faire, deux techniques sont possibles :

Cette technique est de plus en plus courante. En outre, plusieurs professionnels de santé proposent aux patients d’utiliser la Sophrologie en soins de supports naturels ou alternatifs en cas de refus de traitements des patients (pour le sommeil, la douleur ou l’anxiété).

Sophrologue à l’hôpital

La majorité des Sophrologues sont installés en Libérale, et sont en collaboration avec d’autres professionnels (Psychologues, Diététiciens, Kinésithérapeutes, Médecins…).

Ainsi, étant une pratique qui a prouvé les biens-faits, elle a tout à fait sa place en Milieu Hospitalier à plein temps.  De plus, certains praticiens sont intervenants extérieurs. Ils exercent quelques heures par mois, en Maison de retraite, en Institution…

Par ailleurs, l’intérêt d’avoir de la Sophrologie à plein temps en Établissement de Santé, est d’intervenir plusieurs fois, avec différents patients, en Individuel ou en collectif.

De surcroît, pouvoir travailler en équipe et faire partie intégrante de la prise en soins des patients permet aux patients de mieux-vivre leurs maladies, de gérer les douleurs, retrouver le sommeil, contrôler leur stress.

Ainsi, l’avantage de la Sophrologie à l’hôpital, et d’avoir une application facile. L’idée est de laisser le patient décider en toute liberté s’il souhaite adhérer à cette méthode ou non.

Surtout, la sophrologie dispose d’une multitude de points d’entrée afin de s’adapter voire de personnaliser la relation d’aide en fonction du contexte, de l’histoire et de la personnalité des patients. C’est, une démarche positive, qui contribue à améliorer la qualité de vie et le confort à l’hôpital.

Pour les soignants comme pour les patients

Toutefois, cette technique n’a pas que des avantages pour les patients. La sophrologie propose également des outils pour le personnel soignant, soumis par l’environnement du travail, la charge, le stress…

Certaines situations sont difficiles au quotidien, gérer les familles (avec leurs angoisses, leurs incompréhensions). Mais également les liens que l’on peut créer avec un patient et être témoins de son aggravation, de son décès. Assister à certaines annonces difficiles pour le patient, pratiquer des soins invasifs, douloureux pour les malades… La Sophrologie, peut les aider à appréhender les évènements, prendre du recul sur les situations difficiles. Sortir du cadre de l’hôpital rien qu’une heure pour se libérer et prendre du temps pour eux. En séance individuelle et collective.

De nombreux établissements de santé disposent de pratiques différentes selon les services et les moyens de la structure. Par exemple, de la Musicothérapie, de l’Art thérapie, de l’Esthétisme…

Mon métier de sophrologue à l’hôpital

Par exemple, dans un Hôpital dans le département de l’Essonne, il y avait une Esthéticienne à plein temps, qui proposait, massage, soins de beauté, soins du corps, visage… Une activité que les patients appréciaient.

A son départ, les responsables de l’hôpital ont laissé ce poste inoccupé. Cela m’a permis de déposer une candidature pour proposer la Sophrologie pour les patients et le personnel soignant à plein temps.

Après analyse des avantages et des inconvénients me voici depuis le 2 juin 2020 au poste de Sophrologue à plein temps dans une unité de Cancérologie et Soins Palliatifs.

Les patients ne vivent pas l’hospitalisation de la même manière selon les services. En service de Soins Palliatifs et Cancérologie, certains patients me font part de leur anxiété face aux autres malades. La tristesse d’entendre des pleures à travers les murs, de savoir que le patient d’à côté est décédé…

Ce temps de séance avec eux leur permet d’oublier un instant leur état de Santé, de leur apporter du positif et de l’énergie pour la suite de leur hospitalisation.

Concernant le service de Gériatrie, leurs besoins sont plus souvent sur les angoisses, les peurs pour l’avenir, des difficultés respiratoires, et l’ennui. Le plein temps sur place, dispose de possibilités multiples, comme de rester le temps nécessaire, de les voir plusieurs fois dans la semaine, ou dans le mois.

Suite au Virus encore présent du Coronavirus (COVID 19), plusieurs patients ont gardé des séquelles, telles que des traumatismes suite à leur hospitalisation en Réanimation, des angoisses, des troubles du sommeil… La Sophrologie, leur a permis de diminuer voir faire disparaître leurs séquelles.

Les premiers retours

Depuis le 2 juin, un questionnaire de satisfaction a été distribué à chacun des soignants (Psychologue, Infirmières, Aide-soignante, Diététicien, Kinésithérapeute, psychomotricienne…) pour connaître leur avis sur cette technique qui appartient intégralement aux bons soins des patients.

Ce questionnaire a révélé, une connaissance générale de cette pratique (suite à une réunion établie en début de prise de poste), d’une prise de conscience de son adaptation aux services, dans un objectif principal de bien-être et de détente, de diminution de l’anxiété et des angoisses, puis d’amélioration du sommeil, et enfin d’antidouleur.

C’est pourquoi cette profession devrait avoir cette place qu’elle mérite dans les établissements de soins et de santé. Nous avons pris réellement conscience de l’importance de prendre soin de nos soignants, et d’améliorer leur qualité de vie au travail, et cela passe également par le bien-être des patients.

Aurélie KERSUAL

Ancienne Aide-Soignante depuis 2013,

Sophrologue depuis 2016 à l’Institut de Formation à la Sophrologie de Catherine Aliotta,

Et depuis 2019 Praticienne en Hypnose grâce à la formation de Jean Marie CAPLAIN.

Site : Https://sophrologue-91-essonne.fr

Tel : 07.70.00.91.01

Mail : kersual.aurelie@gmail.com

Exit mobile version