Temps de lecture : 3 minutes
conte_sommeil

© http://www.antoinedelor.com/

Le sommeil est un sujet qu’il est toujours difficile d’aborder avec les enfants.

Si le plus facile est de s’arrêter à un acte d’autorité et de décréter qu’il est l’heure d’aller se coucher, cela ne résout pas toujours le problème, bien au contraire.

Cet acte d’autorité parentale ouvre parfois de nouvelles opportunités à l’envie de s’affirmer de nos petits bouts, mais aussi un formidable levier au chantage affectif… sans résoudre le problème de sommeil.

Il est donc souvent nécessaire d’expliquer à nos enfants pourquoi ils ont besoin de ce sommeil réparateur, mais aussi quelle mécanique régit ce sommeil. Une fois acquises, ces bonnes habitudes vont les suivre toute leur vie et en faire des adultes au sommeil réparateur.

Pour aborder ce sujet en consultation, je travaille avec un conte magnifique édité en 2002 par le COREPS (Comité Régional d’Éducation et de Prévention de la Santé du Nord – Pas de Calais). Ce livre est un véritable trésor que je tenais à partager avec vous.

Pourquoi un livre sur le sommeil pour enfants ?

Le sommeil des enfants (et en particulier celui des bébés) est souvent envié par adultes. Pourtant, le COREPS présente une vision des choses beaucoup plus alarmante et qui motive largement de prendre le problème de l’éducation et de la prévention à bras-le-corps :

dans notre pays, près d’un nourrisson sur dix reçoit du sirop pour dormir et un adulte sur cinq prend un somnifère.

Les (mauvaises) habitudes de sommeil acquises durant l’enfance influent directement sur nos habitudes de sommeil d’adulte. Pour être efficace, plutôt que de s’attaquer aux conséquences, il faut travailler sur les causes. Il est important d’éduquer les enfants, mais aussi les parents, sur ce qu’est le sommeil.

Pour autant, parler du sommeil n’est pas une chose facile. Comment en expliquer les bienfaits sur l’organisme, sur la croissance et sur notre capacité à apprendre et à mémoriser ? Comment aborder l’influence du sommeil sur l’équilibre mental et affectif ?

Pour venir au secours des adultes, le COREPS a édité un petit livre très astucieux : Gabriel au pays du sommeil.

À la découverte du livre

Ce livre est divisé en deux parties bien distinctes : un conte et un petit guide qui va permettre aux parents de répondre à toutes les questions et expliquer de nombreuses choses sur le sommeil.

Le conte, magnifiquement illustré par Antoine Delor, raconte l’histoire de Gabriel. À la veille de ses 4 ans, Gabriel va faire un voyage magnifique au pays du sommeil en compagnie de la fée Ronflette et de son doudou qui ne le quitte pas.

Il va parcourir ce monde dans le train du sommeil et y rencontrer un sifflet qui pleur quand on le réveille brutalement, des matelas qui se lavent, des couettes qui apprennent à remonter toute seules sur le lit, mais aussi une gentille vieille dame qui s’occupe des boîtes à rêves et à cauchemars ou encore la montagne des ronflements.

Cette histoire est vivante, drôle, intéressante, formidable bien écrite… et cache de multiples sujets de discussions sur les habitudes de vie qui influent sur le sommeil : l’alimentation, les horaires, la chambre…

Pour aborder ces sujets, les parents devront certainement faire leurs devoirs avec la seconde partie du livre. Ils y trouveront de nombreuses explications sur les cycles du sommeil, les besoins de sommeil en fonction des âges…

Le passage sur ces événements qui peuvent perturber le sommeil de nos enfants – énurésie, somnambulisme, terreurs nocturnes – est également un passage important qui répondra certainement à de nombreuses questions.

Enfin, pour les gourmands, ce livre recèle également une surprise ! Mais ça, je vous laisse la découvrir…

Quelques informations

Si vous souhaitez acquérir ce livre, et je ne peux que vous y encourager, deux solutions s’offrent à vous :

  • Vous trouverez quelques exemplaires d’occasion chez sur Amazon mais il n’y en a plus beaucoup, alors dépêchez-vous.
  • Vous pouvez contacter directement le COREPS, leurs coordonnées sont sur leur site. Au standard, demandez la responsable du fonds documentaire qui vous indiquera la procédure à suivre.

Bonne lecture.