Techniques de visualisation et imagerie mentale comment ça marche ?

techniques de visualisation imagerie mentaleLes techniques de visualisation, aussi appelées imagerie mentale ou visualisation créatrice sont des outils aussi simples que puissants.

Pour cette raison, elles s’inscrivent naturellement dans les techniques de préparation mentales utilisées par de nombreux sportifs ou dans le spectacle.

Mais ces techniques font également partie des outils proposés par la sophrologie, l’hypnose ou d’autres thérapeutes.

Je vous propose de découvrir pourquoi, mais aussi comment cela fonctionne ? Enfin, je vous proposerais quelques exercices de visualisation pour tous les jours.

Pourquoi utiliser l’imagerie mentale ?

Les techniques de visualisation et d’imagerie mentale sont utilisées avec succès dans le sport depuis 1967 par le Dr ABREZOL. En effet, l’apprentissage de quelques techniques relativement simple permet au sportif, mais aussi à chacun d’entre nous, d’agir rapidement face à une situation de stress.

Ainsi, quelque soit la situation, il devient possible à tout à chacun :

  • D’optimiser ses ressources internes en augmentant sa capacité de concentration et mémorisation;
  • De corriger des sensations ou des émotions négatives envahissantes. Par exemple, de gérer la pression en développant une sensation positive de bien-être.
  • De se projeter dans la réussite, donc de se donner toutes les chances en « s’autorisant » à faire, en gagnant en confiance.

Les techniques de visualisation permettent donc de se recentrer sur l’action, d’en mémoriser les phases. De surcroît, elles permettent de lever les freins psychologiques et de gagner en confiance en soi.

Pour réussir cela, les techniques d’imagerie mentale font appel à un processus particulier. C’est-à-dire un temps durant lequel on cesse de se préoccuper de l’extérieur pour se recentrer sur l’intérieur, sur soi. Un temps de présence à soi.

Ainsi, il devient possible de créer un espace intérieur dans lequel tout devient possible. Notamment un espace dans lequel nous ne sommes plus soumis à nos petites voix intérieures et aux injonctions qui nous façonnent. Un espace qui permet de nous reprogrammer pour accéder à notre objectif.

Mais comment cela fonctionne-t-il ?

Techniques de visualisation : les principes.

En premier lieu, quoi de mieux que d’expérimenter pour comprendre ? Je vais donc vous proposer de vous détendre, de vous vider l’esprit et de vous décontracter en prenant 2 ou 3 grandes inspirations et en soufflant longuement.

Maintenant, imaginez que vous avez en main un citron. Sentez le contact avec votre main, son poids, sa texture si particulière.

Maintenant, coupez ce fruit. Vous le sentez s’ouvrir entre vos mains. Sentez cette odeur caractéristique qui se dégage du fruit ouvert.

Portez un morceau à la bouche. Sentez-vous sa texture sur votre palais et votre langue ?

Dès la première bouchée, le jus et le goût acidulé du fruit envahissent vos papilles…

Combien d’entre vous ont salivé ou même ressenti le goût du fruit à la lecture de ces quelques lignes ? Pour les plus réceptifs, vous avez peut-être réussi à percevoir des images d’étés qui vous ont laissé des souvenirs impérissables.

Au fond, les techniques de visualisation permettent de leurrer votre cerveau. En effet, l’utilisation de l’imagerie mentale fait que votre inconscient reçoit la vision, la construction mentale induite, comme une réalité. D’où l’intérêt de cette technique pour la sophrologie, mais aussi l’autohypnose.

Pour votre cerveau, vous avez réellement vécu cette expérience. Aussi, plus vous allez vous entraîner à la vivre, plus votre cerveau la considérera comme réelle et l’acceptera. C’est là un des premiers principes liés à cette technique : l’apprentissage par la répétition.

De même, vous aurez remarqué que dans ce très court exercice, je vous invitais à faire, à sentir, à percevoir. Cela répond au second principe : le principe d’action. Pour être efficace, l’imagerie mentale ne doit pas se contenter d’images fixes. Il faut inciter à vivre la scène ou l’action.

La pratique.

Peut-être avez-vous déjà vu ces pilotes de la Patrouille de France se préparer avant un show, les yeux fermés, les mains qui simulent les avions. Ils ne se contentent pas de « voir » les formations et figures. Ils visualisent les actions, se préparent mentalement à chacun de leurs gestes.

Le premier principe des techniques de visualisation, l’apprentissage et la répétition, donnent déjà une première idée du chemin à parcourir avant d’en arriver là. Ce n’est pas après une séance que vous deviendrez un maître en la matière.

Entre chaque séance, il vous faudra travailler par vous-même. Donc, il me semble intéressant de partager avec vous quelques principes élémentaires :

  1. Trouvez une posture confortable et un lieu adapté. Confort et silence vous aideront à vous concentrer. Une fois la technique maîtrisée, entraînez-vous dans d’autres lieux et d’autres ambiances. Cela renforcera l’efficacité.
  2. Commencez toujours par quelques exercices de relaxation. Les exercices sur le souffle sont toujours très efficaces et peuvent être pratiqués partout.
  3. Votre visualisation doit toujours comporter des actions en relation avec un événement futur ou un état souhaité.
  4. Ne sortez pas « brutalement » de vos visualisations. Donnez-vous le temps de prolonger vos sensations positives, de revenir doucement à la réalité.
  5. Quand vous découvrez de nouvelles visualisations, prenez le temps d’écrire, de prendre des notes sur cette expérience. Sur les sensations ressenties. Cela encrera l’expérience et la rendra plus facile à recréer.

Il existe de nombreux exemples de visualisation. Votre thérapeute vous aidera à choisir celui qui sera le plus adapté à vos besoins et à vos objectifs.

Une fois le premier apprentissage effectué, si construire vous-mêmes vos expériences vous semble difficile, l’excellent livre de Patricia Loiseau peut vous aider.

En plus des 13 séances de relaxation, vous ne trouverez pas moins de 53 textes de visualisations, tous plus beaux les uns que les autres.

En voici un extrait pour vous relaxer et vous aider à construire un lieu ressource dans lequel revenir quand cela va mal :

[/fusion_soundcloud]

Bibliographie :

Par |2018-04-29T14:08:47+00:0019/02/2018|Confiance en soi, Hypnose, Sport, Technique|

4 Comments

  1. Valérie Fdc
    Valérie Fdc 20 février 2018 à 10 h 39 min

    MERCI BEAUCOUP

  2. Severine Itier
    Severine Itier 19 février 2018 à 14 h 31 min

    Merci très intéressant 😉

  3. Delphine Charriere Sophrologue
    Delphine Charriere Sophrologue 19 février 2018 à 10 h 34 min

    Merci Sabine pour ce partage

  4. Ka Ren
    Ka Ren 19 février 2018 à 9 h 29 min

    Merci pour ce partage.

Les commentaires sont fermés.

X