Faire usage de ses 5 sens pour se relaxer et se concentrer.

sensNos 5 sens sont couramment sollicités pour nous tenir en éveil, nous alerter de dangers, nous informer sur notre environnement, ou de façons plus agréables, pour les plaisirs épicuriens.

Mais ces utilisations « extrêmes » nous font oublier que ces mêmes sens peuvent aussi être source de simple relaxation, de bien-être et de méditation.

Combien de fois vous est-il arrivé d’enchaîner les pensées, de passer d’un sujet à l’autre pour finir aux antipodes de votre point de départ ? Notre esprit, comme une girouette, tourne au grès des vents. Cette agilité peut être un véritable atout quand il est nécessaire d’être créatif.

Dans la vie de tous les jours, quand les sollicitations extérieures se font plus nombreuses, elle peut devenir source de stress. Constamment sollicité, votre esprit « zappe » d’un sujet à l’autre et, à vouloir trop faire, on fini par oublier, commencer sans jamais finir ou faire de façon insatisfaisante.

Au-delà de l’aspect psychologique, les études du Dr Jacobson – médecin américain qui, dès 1928, a travaillé sur la relaxation neuromusculaire – ont mis en évidence le lien entre activité mentale et tension musculaire. Ces travaux et l’utilisation de la visualisation ou de la focalisation sont toujours utilisés dans le domaine de la préparation mentale (sport, examens…).

Pourquoi se focaliser sur ses sens ?

Nous avons déjà abordé la focalisation sensitive, autre appellation du fait de se focaliser sur l’un de nos 5 sens, au cours d’un article sur les processus physiologiques à l’origine de la relaxation. Nous avions découvert que l’utilisation de nos sens était essentielle à la régulation de notre respiration et à la réduction de notre tension musculaire, donc à la relaxation.

La raison à cela est que, lorsque l’on se concentre sur l’un de nos 5 sens, nous activons certaines zones bien délimitées de notre cerveau et que cela a pour effet immédiat de nous couper de nos pensées.

En redonnant la priorité, comme je vais vous le proposer dans l’exercice à venir, à l’ouïe, à l’odorat ou au toucher, nous nous déconnectons de nos préoccupations et retrouvons la détente musculaire, de façon automatique, comme l’on montré les travaux du Dr Jacobson.

Sophrologie, MBSR, méthode Vittoz ou relaxation progressive de Jacobson, toutes ces méthodes utilisent ce principe sous une forme ou une autre.

Mise en application

L’exercice que je vous propose est un exemple parfait de cette utilisation partagée. Cet exercice, appelé exercice de l’objet usuel, fait donc appel aux sens. Il peut se pratiquer n’importe où, il favorise la concentration et, par la redécouverte d’un objet courant, il vous incite à vivre l’instant présent. Comme vous le voyez, il a sa place dans n’importe laquelle des méthodes de relaxation citées !

Pour réaliser cet exercice, il vous faut vous installer confortablement, de préférence dans un endroit tranquille, pendant 3 ou 4 minutes.

Vous aurez besoin d’un objet de votre vie courante, n’importe lequel à partir du moment ou vous pouvez le manipuler d’une main : stylo, agenda, foulard, montre, un élément de décoration de votre bureau ou de votre intérieur comme une boîte ou un presse-papiers…

  • Prenez cet objet et fermez les yeux.
  • Maintenant, explorez cet objet avec vos doigts : quelle est la texture de cet objet ? Est-il chaud ou froid ? Ses courbes sont-elles douces ou ses arrêtes coupantes ? Dans un premier temps, concentrez-vous uniquement sur les informations que vous renvoie votre sens du toucher pour explorer et redécouvrir cet objet.
  • Puis, sentez-le. A-t-il une odeur particulière, un parfum ? Ne cherchez pas à l’analyser ni à lui associer une image, percevez-le simplement.
  • Émet-il un bruit quand vous le manipulez ? Quand vous le touchez, le frottez ou le grattez ?
  • Si l’objet s’y prête, pourquoi ne pas le goûter ?

N’ouvrez les yeux qu’une fois cette exploration à l’aveugle terminée. Je suis certaine que cet objet vous apparaîtra bien différent, voire plus familier, la prochaine fois que vos yeux se poseront sur lui.

D’autres perspectives

Ce petit exercice devrait vous avoir coupé quelques minutes de vos préoccupations. Pensez à changer d’objet lors de votre prochaine pause, cela vous permettra de varier les expériences, de découvrir de nouvelles sensations, mais aussi d’aiguiser vos sens. Vous serrez étonnés de redécouvrir les objets déjà explorés après quelque temps.

Votre sophrologue peut également vous proposer de rapprocher cet exercice de celui du geste signal ou de la bulle de protection. Dans ce cas, en utilisant toujours le même objet et après l’avoir exploré dans une situation de calme, le fait de l’avoir à portée de main peut vous aider à retrouver ce calme et le bien-être qui y est associé.

Sources:

L’exercice de l’objet usuel est tiré de 102 exercices de flash relaxation pour remédier au stress : Se relaxer pour trouver en soi paix et détente profondes de Patricia Fosse, aux éditions Recto Verseau.

Par |2018-08-02T08:32:40+00:0027/01/2014|Exercice|
X