fbpx

Miracle morning : une méthode miracle ou plutôt des réveils difficiles ?

The Miracle MorningMiracle Morning de Hal ELROD est un livre qui a connu énormément de succès lors de sa sortie aux États-Unis en 2012.

Lors du premier article de cette série sur les livres, je vous avais promis de vous parler de ceux que j’avais aimés, comme des autres.

Après avoir partagé de nombreux ouvrages que j’ai aimé lire, voici donc le moment de tenir parole. Miracle Morning sera donc le premier livre que je n’ai pas aimé.

Attention, cet article ne reflète qu’un point de vue personnel. Par ailleurs, ma vision de ce livre est plus complexe qu’il n’y paraît.

En effet, certaines parties sont très intéressantes et méritent d’être découvertes. Cependant, trop de choses me perturbent pour pouvoir le classer dans les livres que j’aime.

Miracle Morning

En premier lieu, comme dans le livre, commençons par une belle histoire, celle de l’auteur : Hal ELROD.

Après une fulgurante carrière commerciale et un accident de voiture qui faillit lui coûter la vie, il a décidé d’opérer une révolution dans sa vie en se levant simplement deux heures plus tôt. Il y trouve tellement d’avantages qu’il se reconstruit. Il décide alors de faire partager sa découverte et devient conférencier en développement personnel et motivation.

Cette épopée, pour laquelle chacun se fera un avis, occupe déjà quelques chapitres et revient régulièrement tout au long de l’ouvrage paru aux États-Unis en 2012 et traduit en français en 2016. Vous en trouverez une autre version très intéressante sur le site des Inrocks.

Présentation par l’éditeur

C’est donc cette méthode, ces habitudes de vie simple que l’on nous propose de (re)découvrir dans cet ouvrage. Mais le plus simple est peut-être de laisser la parole à l’éditeur:

Quel est le point commun entre Richard Branson, patron de Virgin, Anna Wintour, directrice du Vogue US, Tim Cook (Apple), Marissa Mayer (Yahoo !) ? Le succès ? Certainement. Un emploi du temps de ministre ? Aussi. Mais surtout un secret jusqu’ici bien gardé, et lumineux une fois révélé. Toutes ces personnalités ont l’habitude de se lever avant l’aube, et de démarrer leur journée par une à deux heures rien qu’à eux. Deux heures pour faire du sport, méditer, se cultiver, mettre en route leur journée… Devenir meilleur, en somme !

Se lever tôt, d’accord, mais comment et pour quoi faire ?

Avant 8 heures impérativement, et d’un bond, sans se laisser la possibilité de tergiverser.

En sachant très clairement comment remplir cette heure ou ces deux heures que l’on s’offre, comme un « supplément de vie’.

En profitant de ce moment calme, sans téléphone ni mails, pendant que la maisonnée dort, pour méditer, faire du sport, écrire, lire mais surtout, préparer les objectifs de sa journée, à chaque fois comme une nouvelle petite aventure à entamer. Un livre motivant, inspirant, à la portée de tous.

Des matins qui déchantent

Je n’ai pas réussi à accrocher à Miracle Morning pour plusieurs raisons. Une fois encore, cet avis est totalement subjectif. La preuve, il a eu un énorme succès (marketing ?) tant dans sa version originale que dans sa version française. De nombreux groupes se sont formés pour s’entraider et se motiver dans la démarche. C’est donc que certains s’y sont retrouvés.

L’une des premières raisons est que, au moins dans la version d’origine, toutes les 4 ou 5 pages, l’auteur vous renvoie à son blog – pour y souscrire un abonnement coaching – ou vers son second livre qui est le guide pratique de mise en œuvre de la méthode Miracle Morning. Cette pression marketing est vite lassante.

La méthode en elle même est assez simple et repose sur 6 étapes, ou piliers, regroupés sous le nom de S.A.V.E.R.S

  1. Silence (par la méditation)
  2. Affirmations
  3. Visualisation (positive)
  4. Exercice (sport)
  5. Reading (lecture)
  6. Scribing (écriture)

Miracle Morning vous propose de mettre en place une routine, qui vous oblige à dérouler l’ensemble de ces étapes, durant une période de calme que vous vous créez en vous levant 2 h plus tôt tous les matins… Vous commencez à voir le problème ?

Nous pourrions en discuter dans les détails pendant plusieurs heures et argumenter. Même s’il est écrit noir sur blanc que nous avons besoin de sommeil et qu’il faut adapter ces propositions à notre rythme de vie, j’y vois plusieurs objections :

  • Nous n’avons pas tous le même besoin de sommeil.
  • Nous n’avons pas tous les mêmes contraintes sociales et familiales. Aller nous coucher à 21 h pour dégager 2 h de calme le matin n’est pas accessible à tous. Pour certains, c’est se couper du monde et s’enfermer dans une routine.
  • À titre personnel, j’ai beaucoup de mal à me projeter dans une routine stricte tous les matins, avec des activités chronométrées et des affirmations préconstruites à réciter.

Conclusion

Avec une approche moins normative, moins contraignante et surtout moins commerciale, j’aurais certainement aimé ce livre. En effet, les SAVERS sont très intéressants. Je me suis rendu compte que je les pratiquais, mais à mon rythme.

Par ailleurs, ce livre vous pousse à vous poser un certain nombre de questions et vous motive pour passer à l’action. Mais, dans les faits, les témoignages d’abandon par épuisement sont nombreux sur la toile.

Vous le voyez, même s’il ne figure pas dans la liste des livres que j’ai aimés, Miracle Morning ne laisse pas indifférent et peut vous aider à mettre en place des routines très intéressantes… à condition de les adapter à votre rythme.

Maintenant, à vous de vous faire votre propre avis !

[/fusion_separator]
Par |2018-04-29T14:09:07+00:0006/02/2017|Confiance en soi, Livres, Méditation, Sommeil, Sport|

19 Comments

  1. Francine Camille Lamboley
    Francine Camille Lamboley 16 octobre 2018 à 11 h 41 min

    je suis plutôt miracle evening, moi, et je suis plutôt pour que chacun trouve le rythme qui lui convient………… 🙂

  2. Laurence Roux-Fouillet
    Laurence Roux-Fouillet 16 octobre 2018 à 9 h 59 min

    Chère Sabine, je partage entièrement votre opinion (comme souvent, d’ailleurs). J’ai consacré plusieurs pages dans mon dernier livre à ces « injonctions bien-être  » aussi culpabilisantes que coercitives et qui ne tiennent pas compte des besoins et envies de chacun.

  3. Pierre Barbarossa
    Pierre Barbarossa 16 octobre 2018 à 9 h 49 min

    je suis monsieur 5 heur e du mat

  4. Chloé Vidal
    Chloé Vidal 16 octobre 2018 à 9 h 44 min

    A titre perso je le pratique depuis deux ans mais de façon entièrement personnalisé .
    Pas d’heures fixe sur le réveil, mais un réveil qui intègre le temps de pratiquer mes savers avant le petit dej .
    Pas d’affirmation pré définies mais un temps pour en définir chaque jour de nouvelles .
    La lecture et l’écriture restent présente mais sous différentes formes et avec différents supports
    Pas de sport vu que j’en fais tout les soirs mais a la place une tache ménagère qui ne sera plus a faire dans la journée .

    Je ne me force a rien la clé étant paraît il l’adaptabilité ^^

    Ceci dit je suis entièrement en phase sur le côté marketing +++ du livre et sur la structure qui est récurante dans ce genre de méthodes salvatrice, à savoir la présentation, le traumatisme, la révélation, le changement et le partage/formatage …

    Mettre en place une routine n’implique pas forcément une perte de bon sens ou de prise de recul sur ce qui est proposé ..

  5. Rachel Lovato
    Rachel Lovato 16 octobre 2018 à 9 h 40 min

    C’est surtout le rituel matinale qui est important pas forcément l’horaire …

  6. Nanou Álvarez
    Nanou Álvarez 16 octobre 2018 à 9 h 14 min

    ne pas oublier que 6h30, c’est – à l’horloge solaire, donc organique -5h30 en hiver et 4h30 en été 😉

  7. Valérie Gavaret
    Valérie Gavaret 16 octobre 2018 à 8 h 43 min

    Il en aura fallu des années, avant que quelques voix osent se faire entendre pour questionner ce qui est, depuis le début, questionnable…
    Les chronobiologistes ont dû s’etrangler de rire à la sortie de ce bouquin. Ex : nos horloges biologiques, cérébrale comme cellulaire, sont programmées pour réagir à l’alternance jour/nuit. En tient-il compte ? Eh bien non. Allé hop, tout le monde debout à 5:00 ! Peu importe le moment de l’année, la latitude sous laquelle nous vivons. Nos rythmes sociaux sont aussi jetés aux orties. Se coucher aux heures préconisées est synonyme de désocialisationdans pas mal de sphères culturelles. Juste pour voir, demandez donc à un boulanger contraint de se lever avant le soleil tous les jours, ce qui lui reste de vie familiale ou sociale quand il travaille. Ou imaginez ce programme appliqué aux Madrilènes. Et ce ne sont que des exemples.
    Donc, oui, Sabine, il est temps de prendre des distances avec le marketing éditorial ial de recettes fumeuses.

  8. Betty Chevalier
    Betty Chevalier 12 février 2017 à 19 h 57 min

    2 heures. c’est beaucoup trop …

  9. Marie Delpech
    Marie Delpech 12 février 2017 à 12 h 25 min

    Bonjour Sabine j’ai lu votre article et me suis rendue compte que moi-même finalement sans le savoir je pratique le S.A.V.E.R.S. à ma manière. Beau dimanche. Marie Delpech 🙂

    • Sabine Pernet
      Sabine Pernet 12 février 2017 à 19 h 41 min

      Bonjour Marie Delpech. Effectivement, nous sommes nombreux à avoir notre propres SAVERS sans nous en rendre compte. Avons-nous besoin pour autant de les regrouper à 5 h du matin… à chacun de juger 😉

  10. Claude Sonalier Sophrologue
    Claude Sonalier Sophrologue 10 février 2017 à 10 h 53 min

    Le danger, aussi, c’est tout ceux qui se sont lancés dans le défi, en n’ayant lu qu’un article ou une bribe d’article…Les dégâts commencent à arriver, il y a quelques semaines un article médical le relevait.
    Effectivement, chacun a un rythme propre et il faut en tenir compte. Comme le dit Sabine, peu peuvent être couchés à 21h (mais se lèvent quand même 2 h plus tôt! D’où un déficit de sommeil…).
    Alors oui, des rituels c’est bien mais le but de ces rituels, à moins que je n’ai rien compris, c’est être bien non?
    Et puis toujours ces injonctions…
    Écoutez vous, faites-vous du bien…en conscience de qui vous êtes et de ce que vous ressentez!

  11. Gaëlle Mombaerts
    Gaëlle Mombaerts 9 février 2017 à 21 h 46 min

    Je viens de l acheter

    • Sabine Pernet
      Sabine Pernet 10 février 2017 à 10 h 31 min

      Gaëlle Mombaerts, avant ou après la lecture de cet article ?

  12. Betty Chevalier
    Betty Chevalier 6 février 2017 à 17 h 42 min

    L’idée de se lever un peu plus tôt pour prendre du temps pour soi et aborder sereinement la journée n’est pas mauvaise mais s’imposer trop de contraintes ne sert à rien.

  13. Brigitte Plasse
    Brigitte Plasse 6 février 2017 à 16 h 58 min

    Merci Sabine
    Je suis sophrologue et je suis vos publications avec plaisir et grand intérêt.

  14. Sylvie van Vlamertynghe
    Sylvie van Vlamertynghe 6 février 2017 à 13 h 58 min

    Je l ai lu il y a plus d un an. J ai mis en application certaines routines matinales que je ne faisais pas auparavant. Mais ce qui manque cruellement ce sont des routines du soir. Je vous en.dis plus dans un prochain article.

  15. Brigitte Plasse
    Brigitte Plasse 6 février 2017 à 13 h 32 min

    Le concept miracle qui résout nos différentes problématiques……..Mais qui en créent de nouvelles !!!!

    • Sabine Pernet
      Sabine Pernet 6 février 2017 à 16 h 54 min

      exactement Brigitte Plasse

  16. Clémence Peix Lavallée Sophrologue
    Clémence Peix Lavallée Sophrologue 6 février 2017 à 9 h 38 min

    bien vu Sabine, un miracle morning est possible pour le chronotype lève-tôt , et deviendra un cauchemar pour le lève-tard 😉 Moi je suis lève-tôt, et vous, quel est votre chronotype ?

Les commentaires sont fermés.

X