Temps de lecture : 4 minutes

VisualisationLa visualisation fait partie des exercices qui aident facilement à lutter contre le stress dans n’importe quelle situation.

Utilisée par les sportifs ou les pilotes de la patrouille de France, la visualisation est également un très bon moyen de préparer les examens, les entretiens ou tous ces moments dans lesquels vous devez combattre le stress et rester aux commandes.

Dans ce billet, je vous propose de découvrir un petit exercice de visualisation qui vous permettra de d’expérimenter cette technique et les bases de son utilisation pour faire face à un événement stressant.

Principes de visualisation

Les techniques de visualisation ont un avantage énorme dans la lutte contre le stress : elles ne demandent aucun mouvement et ne font aucun bruit. Il vous suffit de fermer les yeux et de se représenter, de se construire une image de ce qui va se passer.

Attention, nous ne sommes pas dans le rêve ou le fantasme. Cette image, ou plutôt ce film, qui va se dérouler doit être réaliste et plausible.

Dans le cadre de la préparation à un événement, on utilise la visualisation pour construire le mouvement ou le déroulement parfait, celui qui nous amène à la réalisation de notre objectif. Dans d’autres cas, la visualisation peut également être utilisée pour revivre un événement du passé, en essayant là aussi d’être fidèle à la réalité dans le moindre détail.

Pour comprendre comment fonctionne la visualisation et la façon dont il est possible de l’utiliser pour faire face au stress d’un examen ou d’un entretient, je vous propose un premier test en deux phases.

Une fois de plus, cela n’aura de sens que si vous allez jusqu’au bout et jouez vraiment le jeu en respectant les consignes et ne cherchez pas à savoir ce qui vous sera demandé par la suite.

Phase 1 : 30 secondes

Vous allez fermer les yeux pendant 30 secondes et vous concentrer pour ne penser qu’à une seule chose : une situation, un plat ou une personne qui vous est très désagréable ou que vous craignez... Allez-y !

Avez-vous senti la réaction de votre corps ? Si l’image était suffisamment forte, vous avez certainement ressenti l’une des réactions suivantes : accélération du rythme cardiaque ou de la respiration, crispation de la gorge, des épaules, du ventre ou du visage… Instinctivement, votre corps réagit à cette image que vous avez construite.

Laissez passer une petite minute avant de passer à la phase suivante

Phase 2 : 30 secondes

Renouvelez l’exercice précédent, mais en pensant à quelqu’un qui vous est proche ou à une situation qui vous est agréable, comme les vacances que vous rêvez d’avoir... Allez-y !

Avez-vous perçu la différence de réaction de votre corps quand vous pensez à une chose agréable ? Nous sommes à l’opposé des réactions précédentes : calme, détendue.

C’est ce principe que vous venez d’éprouver par vous même que nous allons utiliser pour faire de la visualisation une arme contre le stress.

Affronter une situation stressante

Ça y est, le moment approche. D’ici quelques jours, ou quelques heures, vous allez devoir faire face à votre examinateur, votre chef ou votre (ex)conjoint(e) et vous redoutez cette rencontre. Voici comment vous y préparer.

Fermez les yeux et commencez par visualiser le lieu où se déroulera cette rencontre. S’il vous est connu, cela sera facile et vous pourrez y inclure un maximum de détails. Dans le cas contraire, rien de grave ! Imaginez ce qui pourrait être dans votre champ de vision : le bureau, une table, des personnes présentes autour de vous… même symboliquement, plantez le décor.

Si votre stress se manifeste à ce moment de l’exercice, c’est parfaitement normal. Respirez tranquillement et profondément, comme nous avons déjà appris à le faire, cela va passer.

Maintenant, vous allez vous inclure à cette visualisation : votre position et vos mouvements dans la pièce, vos vêtements, les objets, dossiers ou documents que vous avez dans les mains.

Continuez à respirer de façon régulière, surtout si le fait de vous imaginer dans la scène fait monter la peur d’un cran. Laissez retomber ce stress en respirant.

Maintenant, vous allez visualiser votre prise de parole : calme, posé. Vous arrivez à dérouler la totalité de votre argumentaire, sans oublier le moindre détail et dans un enchaînement parfait.

Visualisez également la réaction ou la réponse de votre interlocuteur.

Vous gardez votre calme jusqu’à la fin de cet échange et concluez de façon positive, avec le sourire. Vous êtes satisfait(e) car tout s’est passé comme vous le souhaitiez et vous avez atteint votre objectif. Vous pouvez ouvrir les yeux.

Dans certaines situations complexes, il se peut que le scénario ne soit pas si simple. Avec l’expérience, vous pouvez apprendre à « refaire le film » pour imaginer les différents cas de figure. Cette répétition contribue à la préparation, mais ne tombez pas dans l’aspect inverse. Restez réaliste et, surtout, toujours positif.

Pour aller plus loin

Avec votre sophrologue, vous apprendrez également à utiliser la visualisation dans différentes situations : compétitions sportives, accouchement, accompagnement pré ou post opératoire… Les possibilités sont nombreuses, à vous de les découvrir.