Temps de lecture : 3 minutes

relaxation active - parent enfant - Béthune Sophrologue - Sabine PERNETDe la peur du noir à celle de l’école, des disputes entre copains aux examens, les moments d’angoisses et de stress ne manquent pas pour nos enfants.

Notre rôle de parent est aussi de leur apprendre à faire face par eux même.

Je vous propose de découvrir les techniques de relaxation les plus simples et efficaces que vos enfants pourront utiliser chaque fois qu’ils en auront besoin.

3 techniques parmi beaucoup d’autres

Il existe des centaines de techniques de relaxation pour les enfants. Certaines sont adaptées à votre enfant, à sa façon d’être, à ses habitudes, d’autres non.

Je vous propose de découvrir 3 exercices de relaxation active. Active, car elle demande à l’enfant un mouvement et de l’énergie, comme le fait la relaxation dynamique pour les adultes. Dans un prochain article, nous découvrirons d’autres techniques dites passives.

Commencez par lui enseigner une seule technique, celle que vous pensez la mieux adaptée à sa personnalité. Une fois cette première technique de relaxation acquise, quand il ou elle sera prêt(e), proposez la seconde et ainsi de suite. Votre enfant se construira toute une gamme de réponses à diverses situations.

Relaxation active 1 : le souffle profond

Comment ne pas passer par cet exercice ? C’est probablement la base de la relaxation active. Cette technique permet de réduire la tension et donne une impression de contrôle de soi.

  1. On inspire normalement, par le nez, jusqu’à ce que les poumons soient pleins;
  2. On retient sa respiration 1 ou 2 secondes; (optionnel : lire ci dessous)
  3. On souffle doucement pour vider complètement ses poumons.

Durant les premiers temps, veillez surtout à garder un rythme bien lent. Relaxation active ne signifie pas précipitation.

Rétention d’air

Certains professionnel déconseillent l’apprentissage de la rétention d’air avec les enfants de peur qu’elle n’amène, hors surveillance, à des jeux plus dangereux. Si vous souhaitez inclure cette étape, veillez toujours à ce qu’elle reste très courte. 1 ou 2 secondes suffisent pour marquer le rythme. Si vous avez des doutes… passez directement de l’étape 1 à l’étape 3.

Technique 2 : la relaxation musculaire progressive.

grimace - Béthune Sophrologue - Sabine PERNETCette seconde technique de relaxation active est très efficace pour dénouer les tensions musculaires et faire retomber le stress. Elle est également une adaptation de la relaxation dynamique dont elle reprend le principe : mettre en tension les groupes musculaires puis les relâcher.

  • Visage : demandez à votre enfant de plisser le nez, la bouche et le front, comme s’il sentait une très mauvaise odeur, puis de relâcher. Répétez 3 fois de suite.
  • Mâchoires : demandez à votre enfant de serrer les mâchoires très fort, comme un petit chien qui refuserait de lâcher son os, puis de relâcher doucement pour finir la bouche ouverte, la mâchoire détendue.
  • Bras et épaules : votre enfant va tendre les bras, à l’horizontale, devant lui, puis les lever jusqu’à avoir les mains au-dessus de la tête, les bras toujours tendus. Là, demandez-lui de s’étirer vers le haut le plus possible… puis de laisser les bras retomber le long du corps, complètement détendus.
  • Bras et mains : dans cet exercice, votre enfant va devoir imaginer qu’il presse une orange, le plus fort possible, dans sa main droite, avant de la jeter par terre en laissant balancer le bras. Vous passerez au bras gauche après avoir réalisé cet exercice 3 fois.
  • Abdominaux : allongé au sol, invitez votre enfant, trois fois de suite, à contracter ses abdominaux le plus fort possible, mais seulement pendant quelques secondes, puis de relâcher la tension. Recommencez en position debout.
  • Jambes et pieds : debout, pieds nus, demandez à votre enfant de faire comme s’il creusait dans le sable avec ses doigts de pieds. Il va alternativement les replier en appuyant sur le sol puis les étirer, jusqu’à sentir ces mouvements dans les muscles de ses jambes.

Tous ces exercices de relaxation active sont également d’excellents moyens pour vos enfants de prendre conscience de leurs corps et des sensations qu’il procure. Le fait d’enchaîner ces exercices permet une relaxation active de l’ensemble du corps.

Technique 3 : rire !

Rire est un excellent moyen de faire disparaître le stress, de dénouer les tensions et de se relaxer en faisant travailler un très grand nombre de muscles.

Encouragez les concours de blagues ou de grimaces, repassez les dessins animés les plus amusants de votre collection… il n’y a pas meilleure solution pour vous construire des moments inoubliables et en profiter pour, vous aussi, relâcher la pression. De toutes les techniques de relaxation actives, le rire est probablement la plus naturelle et la plus conviviale qui soit.

Pratiquez ensemble

Pratiquer ces petits exercices de relaxation active, ou passer un bon moment à rire avec votre enfant, contribue à renforcer vos relations et à lui donner confiance. Mais les choses vont plus loin : réduire votre propre stress aura un effet direct sur votre enfant. Une partie de son stress n’est que le reflet du vôtre qu’il ressent. Il va falloir donner un peu de votre personne.

Bibliographie :