fbpx

Le poids, le corps qui fait mal, qui fait souffrir, que l’on déteste

poids corpsLe poids, le corps qui fait mal, qui fait souffrir, que l’on déteste, que l’on maltraite.

Le corps que l’on regarde dans un miroir, quand on y arrive, mais qu’on ne ressent pas ou plus, extérieur que l’on est à cette enveloppe qui nous sépare des autres et du monde.

Alors parfois on décide : à partir d’aujourd’hui, c’est sûr, cette fois-ci, je vais y arriver. Et on commence un régime, ou un  rééquilibrage aliment, selon le dernier magasine parcouru ou le dernier nutritionniste consulté.

Nouveau départ, le Nième de notre histoire. Mais cette fois-ci c’est sûr, ça va marcher.

Cette fois-ci on m’a dit que je ne devais manger que du poulet pour sécher alors ça va marcher, même si je déteste le poulet.

On m’a dit que je devais absolument arrêter de manger des tomates parce que c’est acide, ou le fromage parce que c’est gras, même si j’adore les tomates et le fromage.

Et on se retrouve à nouveau en train de se faire violence. De croire que notre cerveau et notre volonté vont nous amener au Saint Graal : la minceur !

Ça marche, on perd 6kgs…jusqu’au prochain coup de fatigue ou coup de blues. Et c’est reparti. Le cycle infernal jusqu’au prochain rééquilibrage alimentaire.

Parce que le symptôme n’est pas la cause.

Chaque histoire de poids et une histoire d’émotions, de culture et de transgénérationnel. On lit même aujourd’hui que les neurones et le microbiote ont une influence !

Ce qui est compliqué avec le poids c’est que tout se mélange, la personne, la famille, la culture, l’éducation,  le traumatisme, les blessures d’enfance,  l’émotion (le plaisir aussi), l’anxiété. Comme pour tout pensez-vous ? C’est vrai pour partie, mais généralement le stress est moins confus.

Or quand tout s’entremêle, cela prend du temps de trouver le fil et de défaire une partie de la pelote. Quand on se retrouve face à un panier de pelotes de laine alors…

Quand je reçois une personne qui vient pour maigrir, les deux 1res questions sont : combien de temps cela va prendre ?  La sophrologie et l’hypnose sont-elles efficaces ?

Il faut que ça aille vite parce que c’est trop douloureux et quand ça fait mal ça doit passer. Et puis perdre du poids c’est perdre quelque chose. Du coup, certains thérapeutes pour tromper le cerveau disent « lâcher les kgs ».

C’est aussi le plus grand nombre d’abandons que j’ai en cours de route. Une personne  qui vient pour de l’anxiété, de l’insomnie, suivra le « protocole » jusqu’au bout.

Une personne qui vient pour maigrir annule plus souvent si elle n’obtient pas de résultats dans les 3 semaines.

Poids : Qu’est-ce qui marche ?

L’hypnose marche ? Parfois

La sophrologie marche ? Parfois

L’alimentation de pleine conscience marche ? Parfois

Mais finalement la seule chose aidante est de prendre son temps et d’explorer pas à pas. Se comprendre, Se détacher peu à peu du symptôme et aller là où les causes parfois douloureuses  entravent le chemin menant à l’équilibre.

Prendre le temps d’autant plus difficile quand c’est l’histoire de toute la vie d’une personne. Et pourtant, réapprendre, à respirer, à habiter son corps, à gérer l’anxiété, à patiemment retourner derrière soi pour trouver les causes, on y arrive. Peut-être pas à l’IMC idéal, mais à faire la paix avec notre corps et le poids qui l’encombre.

Témoignages

Quelques témoignages de personnes avec lesquelles j’ai travaillé :

« J’ose enfin dire à mon mari que je n’ai pas faim »

« j’ai découvert le plaisir de manger avec les autres »

« J’ai arrêté sans effort de manger du sucre » (6 mois après l’arrêt des séances)

« Depuis que j’ai compris que la nourriture était liée aux disputes à table quand j’étais petite, ça va beaucoup mieux »

« Aller dans le mur en pleine conscience…ça change tout en fait, ça permet d’être ancrée «

 

Bethsabée Ifrah-Doubez

BETHSABÉE IFRAH-DOUBEZ

7, rue de la 1re Division Française Libre
94 160 SAINT MANDE

www.relaxation-dynamique.fr

Diplômée de l’Académie de psychothérapie et de sophrologie, Paris
Formée à la sophrologie Ludique de Claudia et Ricardo Sanchez
D.U « Aspects biologiques et psychosociaux du stress » (Paris V)

 

 

Par |2018-05-27T10:59:17+00:0028/05/2018|Auteurs Invités, Confiance en soi, Poids|
X