/Mémoire et concentration : comment les développer en jouant

Mémoire et concentration : comment les développer en jouant

mémoire et concentrationLa mémoire et la concentration sont deux choses qui se travaillent et se développent.

Les dernières études sur le sujet montrent que, contrairement à la croyance populaire, l’âge n’a pas vraiment d’effets sur le processus.

En effet, ce sont des facteurs comme l’habitude à entraîner et solliciter sa mémoire qui permettent de la conserver.

Entraîner sa mémoire, cela s’apprend et nous pouvons transmettre ces techniques à nos enfants dès 5 ou 6 ans.

Aussi, je vous propose aujourd’hui quelques exercices pour initier vos enfants à cet de la mémoire.

Pour être plus précise, je vous propose une petite activité en 2 séquences :

  1. La première séquence, basée sur une technique de sophrologie, avec pour objectif d’apprendre à canaliser son énergie et se concentrer.
  2. La seconde, sous forme d’un , permettra d’acquérir l’une des techniques de base de la mémorisation.

Concentration

Qu’ils soient d’un naturel actif ou simplement impatient de découvrir ou de reprendre cette activité, nos enfants font souvent preuve d’une énergie impressionnante.

En premier lieu, il convient donc de canaliser cette énergie pour faciliter la concentration, plutôt que de la laisser s’exprimer de façon désordonnée. Pour les plus énergiques, n’hésitez pas à les faire se dépenser physiquement avant ce premier si besoin.

Comme pour de nombreux exercices de concentration destinés aux enfants, nous allons utiliser le souffle et la visualisation. Cet exercice porte le nom de « La force du Lion » et il est tiré de l’excellent 100 activités apaisantes de Gilles Diederichs.

  • Assieds-toi sur une chaise, au milieu de ta chambre, face à un mur et ferme les yeux si tu le désires. Imagine qu’avec ta force de lion, tu vas agrandir ta chambre en poussant les murs ! Inspire par le nez en rapprochant tout doucement tes mains de ton visage.
  • Tends les bras sur les côtés, les paumes des mains tournées vers les murs. Imagine que tes bras sont surpuissants, comme les pattes d’un lion. Pour t’aider, souffle par la bouche, par petits à coups, en les dépliant le plus lentement possible (comme s’il y avait un frein), paumes tournées vers les murs. Dans ta tête, tu vois les murs s’écarter !
  • Change la chaise de côté pour écarter les deux autres murs et recommence lentement !

Une fois terminé, l’énergie du petit lion devrait être canalisée et il devrait être prêt à se concentrer sur le petit défi qui l’attend.

Exercer sa mémoire

La technique que je vous propose n’a rien d’innovante. En effet, elle existe depuis l’antiquité grecque. Elle porte le nom de technique des loci ou palais de mémoire.

Cette méthode ancestrale, longtemps délaissée, peut s’avérer très efficace. Le champion du monde de mémoire d’origine allemande Clemens Mayer mémorisa 1 040 chiffres en une demi-heure, au moyen d’un parcours mental muni de 300 points d’arrêt à travers son domicile.

Toutefois, notre objectif aujourd’hui n’est pas d’arriver à de telles performances. En premier lieu, il faut acquérir certains réflexes, certains automatismes. Et pour cela, quoi de mieux que le jeu.

En premier lieu, faites choisir 6 petits objets à votre enfant. En fonction de son âge ou si vous voyez que les choses sont trop faciles, vous passerez à 12.

Faites avec lui une liste de ces objets dans l’ordre dans lequel il devra les cacher, puis laissez-le aller les cacher dans cet ordre.

Les objets cachés, faites asseoir ou allonger votre enfant en lui demandant de faire la liste, dans sa tête, des objets et de leur cachette en respectant l’ordre.

Ensuite, au bout de quelques secondes, laissez-le retrouver chaque objet, toujours dans l’ordre de la liste. S’il y arrive, c’est lui le roi ou la reine du palais !

Une fois cette première étape réussie, proposez-lui de changer l’ordre d’un puis de plusieurs objets. Si les résultats se dégradent, pas de panique : il est temps de passer à l’apprentissage de la construction du palais de mémoire.

Inventer ses palais de mémoire

En premier lieu, demandez-lui de choisir une pièce ou un lieu qu’il aime et qu’il pense bien connaître. Pour commencer, un lieu réel comme sa chambre ou la maison est préférable. Plus tard, il pourra lui-même inventer ses palais.

Ce choix établi, demandez-lui de s’allonger, de fermer les yeux et de se promener dans ce lieu en vous décrivant ce qu’il voit quand il se déplace : meubles, objets, animaux… Rien ne doit bouger, c’est comme s’il se promenait dans une photographie. Attention, il doit être capable de refaire toujours la même promenade, sans que les objets ne changent.

Une autre technique, plus facile, consiste à ne prendre qu’une seule pièce, rentrer par la porte et tourner de droite à gauche (ou l’inverse, mais toujours conserver le même sens) autour de la pièce pour mémoriser des points précis : une chaise, son lit, une étagère…

Une fois ce palais de mémoire construit et mémorisé, reprenez la liste des 6 ou 12 objets et demandez-lui d’associer chacun de ces objets à l’un des points mémorisés en s’imaginant refaire le trajet. Faites la petite pause… et regardez avec quelle facilité il sera capable, en refaisant une fois de plus le chemin, de retrouver les objets dans le bon ordre !

À partie de là, vous pourrez mélanger l’ordre, changer les objets, si votre enfant suit le chemin qu’il s’est créé, il retrouvera bien plus facilement que vous le bon ordre.

Pensez tout de même à ne pas mettre la barre trop haut. Cela doit rester un jeu. Votre enfant découvrira bien assez tôt les possibilités qui existent pour étendre ce palais de mémoire et accumuler les informations.

By | 2017-05-04T22:48:21+00:00 18/04/2017|Enfants, Exercice, Technique|

2 Commentaires

  1. Sabine Pernet
    Sabine Pernet 18 avril 2017 à 18 h 01 min

    Mais de rien Marcella Marcella ! Merci aussi à toutes celles et ceux qui l’ont partagé.

  2. Marcella Marcella
    Marcella Marcella 18 avril 2017 à 9 h 12 min

    Merci Sabine.

Les commentaires sont fermés.

X