Valeurs de vie et valeurs morales : pourquoi et comment les définir ?

Valeurs de vie, valeurs moralesPourquoi définir ses valeurs de vie ? Et qu’est-ce qu’une valeur morale ? À quoi cela sert ?

Au fil des ans et des articles, il m’est souvent arrivé de faire référence aux « valeurs ».  Le plus souvent pour vous expliquer que vous en éloigner était toujours source de conflits intérieurs.

Pourtant, à aucun moment nous n’avons encore parlé de la façon d’établir ces valeurs. En effet, le présupposé est souvent que cette notion vous est familière et que vous ayez déjà construit votre système de valeurs.

Mais, sont-elles vraiment les vôtres ces valeurs de vie ? Les avez-vous décidées, ou sont-elles le résultat d’un long processus externe ?

Pour répondre à toutes ces questions, cet article vous propose une petite séance de rattrapage, et un exercice de visualisation, sur un sujet fondateur.

Valeurs de vie, quésaco ?

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent se plonger dans l’article Wikipedia portant sur la notion de valeurs en philosophie. C’est une mine d’informations et de références pour aller plus loin.

Toutefois, dans le cadre de cet article, nous nous pencherons plus sur l’origine de ces valeurs et la façon dont nous construisons ce référentiel.

Aussi, pour résumer, nous dirons que ces valeurs sont un ensemble de règles, de concepts. C’est un tout hiérarchisé qui nous permet d’établir une échelle de comparaison. Une sorte d’ordre objectif qui organise le bien et le mal et nous permet de situer nos actions, nos choix et comportements.

Cette hiérarchie que sont nos valeurs n’est pas apparue de façon spontanée. Elle s’est construite au fil du temps, de notre éducation, de nos expériences et avec l’aide de la culture dans laquelle nous baignons. Ou plutôt des cultures !

En effet, nous sommes sous l’influence de multiples cultures : la culture régionale, celle du pays, la culture familiale, la culture de l’entreprise dans laquelle vous travaillez… Bref, ce sont de multiples courants qui nous enrichissent… ou pas.

Effectivement, toute la question est de savoir si nous avons acquis ces valeurs par choix ou par obligation. L’illustration la plus parlante de ce sujet est certainement celle de la culture d’entreprise. Certaines entreprises ont construit des cultures fortes, basées sur des valeurs issues d’autres cultures.

S’y conformer n’est pas toujours facile. Certains n’y arrivent jamais et se retrouvent face à un problème parfois insoluble : accepter des valeurs qui ne sont pas les siennes… ou perdre un emploi. Valeurs morales contre travail.

Les contingences du quotidien gagnent souvent et l’on accepte de piétiner ses valeurs morales pour vivre. Impossible de juger ce type de décision. Personne ne peut la critiquer. Pourtant, il faut être conscient d’un possible retour de bâton.

Aller à l’encontre de ses valeurs morales

Nous avons toutes et tous déjà vécu ce type d’épisode où, dans notre vie, nous avons choisi de faire quelque chose contraire à nos valeurs. Allez, cherchez bien dans votre mémoire…

Même si vous avez tout fait depuis pour l’enterrer, ça doit être là. Nous cherchons naturellement à ne plus y penser. À oublier cet épisode qui nous a mis tellement mal à l’aise.

Imaginez-vous la difficulté de devoir passer une vie à supporter ce type de situation ? A vivre tiraillé… un cauchemar !

Et bien, c’est ce que nous sommes nombreux à faire tous les jours ! Tous, nous sommes obligés de faire des compromis entre nos valeurs et ce qui nous est imposé par la société dans laquelle nous vivons, nos besoins fondamentaux, ou les obligations morales.

Ah, ce fameux duel entre valeurs morales et obligations morales ! Entre ce que je pense être juste et ce que je me sens obligé de faire ! Combien d’entre nous n’ont jamais accepté des choses contraires à leurs valeurs pour faire plaisir, ou par ce qu’il « le fallait », ou encore par crainte d’être une mauvaise mère ou un mauvais père ?

Dans le monde du travail, le fait d’agir à l’encontre de ses valeurs est également un facteur favorisant du burn-out.

Mais le pire est probablement que, pris dans ce tourbillon et ces obligations (réelles ou supposées), nous finissons par oublier nos valeurs. À les mettre en sourdine, jusqu’à ce qu’elle se rappelle à nous. Parfois de façon assez violente.

Il est donc sain de faire régulièrement le point. Notre échelle de valeurs change au fil des ans et de notre évolution. Si nous voulons essayer d’être proactifs et décider d’orienter notre vie pour respecter ces valeurs, encore faut-il les connaître.

Quelles sont vos valeurs morales ?

À première vue, nous avons toutes et tous une idée de ce que sont nos valeurs. Pourtant, quand on nous demande de rentrer dans le détail, bien souvent, il nous est difficile d’exprimer notre vision. Je vous propose donc un petit exercice de visualisation pour vous aider.

Attention, cet exercice fait appel à un contexte assez dur. Il aborde un sujet qui devrait être naturel, mais que notre société a tendance à occulter : la mort. C’est pourtant un sujet comme un autre, dont il faut savoir parler.

Visualisation

Bien, maintenant, imaginez que vous vous rendez à la cérémonie funèbre d’une personne que vous aimiez, et qui vous était proche. Vous rentrez dans le lieu de cette cérémonie, qu’elle soit religieuse ou non. Vous voyez les fleurs, vous entendez la musique.

Un peu plus loin, vous croisez la famille et les proches. Vous ressentez cette peine partagée d’avoir perdu un proche, mais aussi cette joie de l’avoir connu. D’avoir partagé de bons moments.

Vous vous approchez du corps… pour vous apercevoir que c’est vous qui êtes là. Vous assistez à vos propres funérailles.

Toutes ces personnes sont là pour vous rendre hommage, vous exprimer l’amour qu’ils ont pour vous et combien ils vous ont apprécié.

Durant cette cérémonie, 4 personnes vont prendre la parole :

  1. Un membre de votre famille. Il aura fait un long voyage pour vous, car il tenait à vous rendre hommage;
  2. Un(e) ami de longue date;
  3. Le collègue avec qui vous avez partagé votre travail ou qui exerce la même profession;
  4. Un(e) représentant d’une communauté religieuse, d’une association ou d’un club dans lequel vous vous êtes investi.

Exercice

Dans ces conditions, réfléchissez à ce que vous aimeriez entendre de ces 4 personnes. Quels traits de votre personnalité aimeriez-vous que ces discours reflètent ? Quel père, mère, fils ou fille souhaiteriez-vous que ces discours reflètent ? Quel ami ? Quel collègue ? De même, quelles actions souhaiteriez-vous que l’on retienne de vous ? Quels traits de caractère ?

Bref, comment aimeriez-vous que chacun de ces intervenants vous dépeigne dans le contexte qui lui est propre ?

Cet exercice va certainement vous prendre du temps. Pour certains, il faudra commencer par franchir un obstacle majeur qui consiste à s’imaginer dans la situation. Mais je peux vous assurer qu’il est efficace.

Et après ?

Que fait-on de ces valeurs ? Et bien, je vous renvoie une fois de plus à l’excellent livre de Stephen COVEY dont est tirée cette visualisation.

« On remporte souvent des victoires vides de sens, des succès pour lesquels on a sacrifié certaines choses qui, on s’en aperçoit plus tard, nous étaient en définitive bien plus précieuses. Les gens luttent souvent pour augmenter leurs revenus, mériter plus de reconnaissance sociale, atteindre un certain degré de compétence professionnelle et se rendre compte finalement que la poursuite de ces buts les a rendus aveugles à ce qui leur importait vraiment et qui a maintenant disparu.

Comme nos vies seraient différentes si nous savions ce qui nous tient à cœur et si, cette image en tête, nous nous attachions à être et à faire ce qu’il nous importe vraiment d’être ou de faire » – Stephen COVEY, Les 7 habitudes

Par |2018-08-27T14:04:48+00:0027/08/2018|bonheur, Changement|

9 Comments

  1. Annie Hoyau
    Annie Hoyau 28 août 2018 à 10 h 14 min

    Merci Sabine. J adore vos articles

  2. Valérie Guerzéder-Amoros
    Valérie Guerzéder-Amoros 27 août 2018 à 23 h 02 min

    Article très très intéressant et visualisation aussi. Cela remet vraiment l’important à sa place! Pour soi déjà et pour le client qui est prêt c’est énorme !!

  3. Sarah Richard
    Sarah Richard 27 août 2018 à 19 h 56 min

    La PNL donne aussi de bon outils pour travailler sur ses valeurs en commençant par élargir le plus possible ce que l’on considère comme des valeurs au risque de s’enfermer dans une vision étroite. A ce propos je suis génée par la liste que donne Caycedo, pas vous ?

  4. Anne Perrouin
    Anne Perrouin 27 août 2018 à 19 h 35 min

    Merci beaucoup pour cet article, je ne sais pas si j’oserai l’amener avec les patients mais c’est très pertinent pour soi même

  5. Anceline Sophrologue
    Anceline Sophrologue 27 août 2018 à 18 h 05 min

    Bonjour, c est une visualisation qui m est très utile pour moi même !! Alors pourquoi pas en clientèle … cela ne s est jamais présente mais oui bonne inspiration

  6. Dominique Boisson-Chauvin
    Dominique Boisson-Chauvin 27 août 2018 à 17 h 11 min

    je le partage et vous remercie

  7. Veronique Dargent
    Veronique Dargent 27 août 2018 à 15 h 51 min

    Merci Sabine Pernet. Je trouve cette visualisation très intéressante. Peut être à amener avec un peu de légèreté pour ne pas heurter certaines personnes. « Peut-être vous êtes vous déjà imaginé, ou l’idée vous a telle effleurée, de votre propre enterrement… »

  8. Nanou Álvarez
    Nanou Álvarez 27 août 2018 à 14 h 44 min

    très intéressant, merci Sabine

  9. Anne Sourice
    Anne Sourice 27 août 2018 à 14 h 15 min

    Merci pour cet excellent article et outil.

Les commentaires sont fermés.

X