fbpx

S’endormir rapidement… et sans compter les moutons

s'endormir rapidementPour certains, s’endormir relève du parcours du combattant. Il arrive même que la peur de l’insomnie finisse par être plus forte que le sommeil lui-même et que ce soit elle qui nous empêche de nous endormir.

Pour s’endormir, il existe pourtant des techniques simples, qui utilisent des réflexes physiologiques de base et donc naturellement implantés en chacun de nous.

Avant de vous jeter sur les somnifères ou de vous mettre à compter les moutons jusqu’à en devenir allergique à la laine, je vous propose de redécouvrir comment votre corps fonctionne.

Petits rappels des bases

Si nous ne sommes pas égaux vis-à-vis du sommeil, il existe quelques habitudes de vie susceptibles de vous faciliter le sommeil. Je vous conseillerai donc de commencer par relire notre article précédent sur ce sujet, vous y trouverez quelques conseils de base qui peuvent déjà vous aider à vous endormir plus facilement.

Il ne faut pas non plus négliger l’aspect médical. Certains troubles du sommeil nécessitent de consulter un médecin, car ils sont liés à un problème de santé qui ne peut se résoudre seul.

Si certains médicaments sont dangereux par la somnolence qu’ils provoquent, d’autres peuvent vous empêcher de dormir en agissant sur le rythme cardiaque ou la pression artérielle … mais nous allons bientôt revenir sur ce point.

Il est donc nécessaire de consulter votre médecin en cas d’insomnie chronique. Lui seul pourra vous aider à en diagnostiquer la cause et y apporter le traitement nécessaire.

S’endormir sans compter les moutons

Ces rappels étant faits, comment réussir à s’endormir sans avoir à compter les moutons ni à en passer par toutes sortes de trucs et astuces à l’efficacité douteuse ? Une solution 100% naturelle consiste à faire appel à un réflexe physiologique que l’on appelle le baroréflexe.

Ce baroréflexe est un mécanisme qui ajuste très rapidement la pression artérielle et va, en fonction de la situation, accroître l’activité des systèmes sympathiques ou parasympathiques.

Si vous avez une connaissance de base du fonctionnement de ces systèmes, vous devez déjà vous douter de la façon de les utiliser pour vous endormir. Dans le cas contraire … pas de panique, vous allez voir, c’est très simple. Il sera toujours temps d’aller faire un tour sur l’article qui explique leur utilisation en détail.

Notre objectif étant de nous endormir, c’est le système parasympathique qui nous intéresse, car c’est lui qui ralentit les différentes fonctions de l’organisme. Et, devinez quoi : pour le stimuler efficacement il suffit de … respirer. Quand je vous dis que c’est accessible à tous !

Le simple fait de réduire progressivement le rythme de votre respiration jusqu’à environ 6 cycles par minute suffit à provoquer ce baroréflexe qui, à son tour, va stimuler votre système parasympathique.

En réponse, ce dernier va ralentir votre rythme cardiaque, mettre votre cerveau au repos en libérant les hormones qui vous aideront à vous relaxer et donc vous endormir, le tout en quelques minutes.

En effet, que ce soit pour s’endormir, se relaxer, évacuer le stress ou méditer, le principe physiologique de fond est exactement le même. Seule la façon de le stimuler et de l’utiliser change.

Même si l’on fait appel à un réflexe, il faut se souvenir que ce dernier se travaille. Plus vous entraînez votre corps, plus il sera efficace, plus vite il régira et plus vite vous arriverez à vous endormir.

Lors de vos séances avec votre sophrologue, ce dernier ne va donc pas vous endormir, mais vous aider à acquérir et à travailler ce réflexe.

L’efficacité dépendra, comme toujours, de votre persévérance à l’entraînement. Au début, il vous faudra un peu plus de temps pour le provoquer et vous endormir… à condition de ne pas tomber dans le travers qui consiste une fois encore à guetter que cela fonctionne ou contrôler que vous êtes sur le bon rythme et donc à mettre votre cerveau en mode alerte, à attendre un effet que vous annulez de fait !

En préparant cet article, j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens formidables, qui ont eu une idée de génie permettant de résoudre ce problème. Mais, avant de vous en parler, je me dois d’effectuer quelques tests sur moi-même et avec quelques clients qui l’accepteront. Je vous en parlerai donc en détail dans un article qui ne saurait tarder, promis.

D’ici là… bonne nuit !

Par |2018-04-29T14:09:59+00:0016/02/2015|Sommeil|

8 Comments

  1. Julie G. D
    Julie G. D'Herbigny 17 février 2015 à 19 h 35 min

    Merci pour cet article Sabine à la fois instructif et très clair ! 🙂

  2. Nathalie Vallet Sophrologue
    Nathalie Vallet Sophrologue 17 février 2015 à 11 h 22 min

    sois tranquille Sabine, je suis très patiente… 😉 si je croise une bonne fée, je te l’envoie! 😉

  3. Hélène Poncet 17 février 2015 à 11 h 20 min

    oh cette methode est valable pour les cerebraux… lol…. tres bonne methode

  4. Sabine Pernet
    Sabine Pernet 17 février 2015 à 7 h 10 min

    Lou ange, les réveils nocturnes sont un autre problème. Arrivez-vous à vous rendormir ou pas ? Quand cela a t’il débuté ?

  5. Lou Ange 17 février 2015 à 7 h 16 min

    Parfois j’y arrive mais c’est pénible .cela est depuis au moins deux ans

  6. Lou Ange 17 février 2015 à 4 h 29 min

    C’est un rêve pour moi ! je me souviens pas d’avoir fais une nuit sans réveil …Les pointillés sont au rendez vous ..

  7. Nathalie Vallet Sophrologue
    Nathalie Vallet Sophrologue 16 février 2015 à 18 h 18 min

    j’attends la suite avec impatience…

  8. Nathalie Vallet Sophrologue
    Nathalie Vallet Sophrologue 16 février 2015 à 17 h 10 min

Les commentaires sont fermés.

X