Coups de pompeLes coups de pompe en pleine journée et les endormissements difficiles nous concernent toutes et tous.

Il arrive toujours un moment, une période de notre vie ou une saison où nous devons y faire face, avec plus ou moins de réussite.

Aussi, après le sport  et les techniques pour lutter contre les fringales, je vous propose de consacrer ce dernier volet sur les exercices de visualisation à la récupération.

Ce sera pour moi l’occasion de vous montrer toute la puissance de ces exercices. En effet, nous utiliserons la même technique pour  deux exercices radicalement opposés, l’un pour les coups de pompe, l’autre pour faciliter votre endormissement.

Comme à chaque fois, je vous rappelle les trois points essentiels qui vous aideront à réussir ces exercices :

  1. Commencez par prendre le temps de travailler votre relaxation avant d’entamer ces exercices. Vous pouvez, par exemple, travailler votre respiration, ou une lecture du corps. Plus vous serez détendu, plus cela sera facile, en particulier dans le cas de l’endormissement.
  2. Les exercices de visualisation ne font pas uniquement appel à l’esprit. Vivez et ressentez “physiquement” vos visualisations. Sollicitez vos 5 sens. Cela n’en rendra la visualisation que plus forte.
  3. La science est formelle : sourire libère des endorphines, l’hormone du plaisir. Ces hormones aident et amplifient le travail de vos sens, ce qui renforce l’effet des exercices de visualisation et rend l’exercice anti-coup de pompe encore plus efficace.

Comme toujours, il n’est pas interdit de sourire en dehors des exercices… ça fonctionne aussi.

Visualisation anti coups de pompe

Une très grande partie de l’oxygène que vous inspirez sert à alimenter directement le cerveau. C’est, avec le glucose et les cétones, l’un de ses principaux carburants.

On comprend assez aisément l’intérêt d’une visualisation anti coup de pompe, qui permette de “réveiller” notre cerveau en le réoxygénant. Dans ces conditions, cette visualisation ne pouvait pas faire autrement que de s’appuyer sur un exercice de respiration.

Inspirez lentement, par le nez, puis expirez par la bouche en conservant le même rythme. Chaque inspiration est ample et profonde. Videz vos poumons sans forcer ni faire d’apnées à chaque expiration.

Concentrez-vous sur le cycle régulier de votre respiration.

À chaque inspiration, visualisez toute l’énergie qui vous remplit, qui remplis vos poumons, se diffuse dans votre sang. Visualisez cette énergie qui se répand à travers votre corps, alimente tous vos muscles et votre cerveau. Ressentez toute cette énergie vous remplir et chasser la fatigue.

À chaque expiration, visualisez votre fatigue sortir de votre corps, emporté au loin par votre souffle, chassé par l’énergie qui s’accumule en vous.

Continuez à respirer lentement, amplement, au même rythme et sans forcer jusqu’à ce que la sensation de fatigue liée à ce coup de pompe soit totalement évacuée.

Maintenant, portez simplement votre attention sur votre respiration pendant quelques cycles.

Comme vous avez pu le constater, cet exercice anti coups de pompe ne demande pas de mouvements ni de gestes particuliers. Bref, au bureau comme dans les transports, il peut être réalisé n’importe où.

Vous retrouverez une autre version de cette visualisation dans le livre d’Alain Lancelot : “La visualisation positive pour les nuls“,

S’endormir avec la visualisation

Si les techniques de visualisation permettent de lutter contre les coups de pompe, elles sont également très efficaces pour trouver le sommeil. Et c’est là toute la puissance de la chose. La même technique est capable, au choix, de nous redynamiser ou de nous endormir.

Couché sur le dos, les jambes étendues et parallèles, les bras le long du corps, la nuque confortablement calée, concentrez-vous sur votre respiration.

Inspirez lentement, par le nez, puis expirez par la bouche en essayant de prolonger ce souffle le plus longtemps possible.

Commencez par relâcher les muscles fessiers, les cuisses, puis décontractez la mâchoire. Laissez là retomber.

Maintenant, visualisez une vague lumineuse, de couleur bleue qui commence par couvrir lentement vos orteils, puis remonte doucement le long de votre corps. À son passage, tous vos muscles se détendent et se relâchent. Plus aucune tension n’existe après son passage.

Le dos et les jambes complètement détendus, vous ressentez le poids de votre corps sur le matelas. Vous sentez les zones de contact s’agrandir avec le relâchement musculaire.

Cette vague de lumière vous apporte un bien-être profond qui envahit votre corps. Vous en ressentez les effets à mesure qu’elle progresse, doucement jusqu’au sommet du crâne.

Maintenant, visualisez-là faire le chemin inverse. Doucement, en produisant les mêmes effets. Votre corps se détend, votre esprit se libère et flotte doucement.

Vous pouvez continuer ainsi, à faire aller et venir cette vague de bien-être jusqu’à ce que le sommeil vous gagne

Comme pour tous les exercices, plus vous le pratiquerez et plus les effets seront rapides. Cela n’a rien de magique. La visualisation est là pour vous détendre, mais aussi pour apprendre progressivement au cerveau à réagir à un stimulus positif. Une fois apprit par lui, il suffira d’enclencher le processus et de le laisser faire pour vous endormir !

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez découvrir d’autres visualisations et développer votre technique, vous pouvez vous reporter aux livres suivants :

Si vous travaillez avec des sportifs, ne passez pas à côté d’un indispensable :