fbpx

Relaxation dynamique au bureau : des exercices tous les mois

relaxation-dynamique-au-bureauLa relaxation dynamique au bureau, pourquoi pas ?

Tous les mois, je vous propose de découvrir quelques-unes de ces techniques spécialement adaptées au cadre professionnel.

Souvent confondue avec la sophrologie, la relaxation dynamique regroupe un grand nombre de techniques diverses. Des outils qui, initialement, sont utilisés par le sophrologue. Ils sont destinés à vous guider vers un état de conscience particulier, en préparation d’un travail de fond.

Mais ces techniques de relaxation dynamique peuvent également être utilisées de façon indépendante, uniquement dans l’objectif de se relaxer ou de reprendre le contrôle.

La relaxation dynamique au bureau

L’une des contraintes inhérentes à la relaxation sur le lieu de travail, c’est qu’il est encore trop rarement possible de pouvoir s’isoler. De fait, dérouler son tapis et écouter son enregistrement préféré pour reprendre pied ou se détendre relève de l’utopie pure.

Par conséquent, pour être adaptée au milieu professionnel, une technique de relaxation se doit d’être la plus discrète possible. La relaxation dynamique répond très bien à ce critère essentiel.

En effet, la relaxation dynamique se base sur la répétition et l’alternance de contractions et de détentes de différents groupes musculaires ainsi que sur le souffle. Ces techniques vous permettent de libérer les tensions de votre corps, ce qui a pour effet de vous relaxer.

Ces contractions et détentes ne demandent pas nécessairement des mouvements de grandes amplitudes. En conséquence, ils peuvent très bien se dissimuler derrière des gestes anodins et des mouvements discrets.

De même, le souffle, exception faite de certains exercices qui seront nécessairement bruyants, peut parfaitement être contrôlé sans perdre de son efficacité.

Toutes les conditions sont donc remplies pour faire de la relaxation dynamique une solution digne d’intérêt en entreprise.

Faire redescendre le stress, éviter les réactions à chaud, mobiliser son énergie, la relaxation dynamique permet de répondre avec le meilleur de soi aux différents stress qui émaillent la vie professionnelle.

Mais passons directement au premier exercice de cette nouvelle rubrique que vous retrouverez désormais tous les mois.

1er exercice en mode furtif

Ce premier exercice de relaxation dynamique est probablement l’un des plus discrets qui soient. Certains participants à mes séminaires en entreprise m’ont même avoué l’utiliser régulièrement lors de longues réunions. Que ce soit lors de négociations avec des clients ou en interne, personne ne s’en aperçoit !

Très efficace pour évacuer la tension et retrouver le calme, cet exercice va faire appel à une série de tensions et détentes de tous les muscles du bras. Nous allons réaliser ces mouvements un bras après l’autre, en toute discrétion.

Décomposition du mouvement

Pour commencer, calez-vous bien au fond de l’assise de votre chaise, le bassin en légère rétroversion, le dos un peu cambré, les genoux dissimulés sous la table.

Puis, posez votre main droite sur le genou droit. Maintenant, inspirez doucement, mais profondément, refermez la main et serrez le poing.

Ensuite, bloquez votre respiration et sentez tous les muscles de votre bras droit se contracter progressivement, en remontant depuis votre poing, jusqu’à l’épaule. Une fois arrivé à l’épaule, le mouvement s’inverse, tout se relâche en descendant.

Pour finir, ouvrez le poing et expirez, doucement, mais profondément par la bouche. Recommencez à deux ou trois reprises avant de changer de bras, comme si vous changiez naturellement de position.

Prenez bien soin de ne contracter que le bras situé sous la table. L’autre doit rester relâché. Pour vous aider, je vous conseille de vous rapprocher de la table et de poser le bras qui ne travaille pas sur la table, perpendiculaire au bord.

Si vous avez un cahier ou un ordinateur, posez votre avant-bras le long, la main posée sur la tranche, petit doigt contre la table. Laissez vos doigts se recourber naturellement sur le coin haut de votre cahier ou l’écran de votre portable. Dans cette position, le bras sera naturellement détendu et personne ne remarquera les mouvements de contraction sous la table.

Prenez date.

Comme vous pouvez le constater par vous même, cette technique est on ne peut plus discrète. Je peux vous assurer que cette technique de relaxation dynamique passera mieux vis-à-vis de vos clients ou de vos managers, que de mâchonner votre crayon – ou de le réduire en miettes – pour passer vos nerfs ou votre trac.

Rendez-vous le mois prochain pour de nouveaux exercices qui, je l’espère, vous rendront la vie au bureau beaucoup plus agréable.

Par |2018-04-29T14:09:15+00:0017/10/2016|Entreprise, Exercice, relaxation bureau, Stress, Technique|

3 Comments

  1. Sandrine Moreau 1 novembre 2016 à 17 h 08 min

    Merci pour vos articles, toujours très intéressants et pertinents

  2. fabrice girardeau 21 octobre 2016 à 16 h 11 min

    Bonjour Madame,

    j’ai lu votre article avec attention et je suis très surpris que vous écriviez que la relaxation dynamique peut être confondue avec la sophrologie alors qu’elle est l’essence même de la sophrologie. Caycedo puis avec lui Abrezol et consorts ont structuré cette technique en s’inspirant de leurs voyages et expériences personnelles. La RD surtout pour les 3 premiers niveaux constituent un outil fondamental de la sophrologie car elle permet de rentrer de plus en plus profondément dans l’histoire et le vécu corporel de la personne.

    C’est pour celà que lorsque vous parlez de relaxation surtout dynamique, il est évident que vous parlez de sophrologie sinon les personnes intéressées ne comprennent rien à ce qu’est la sophrologie et sa démarche.

    • Sabine PERNET 21 octobre 2016 à 17 h 34 min

      Monsieur Girardeau,
      Je pense en effet que nous avons là un point de divergence. La relaxation dynamique, et en particulier les 3 premiers niveaux n’est pas la sophrologie, mais simplement l’une des deux composantes qui forment la sophrologie, à savoir les fondamentaux d’une part et les principes de l’autre.

      Pour être plus précise, la sophrologie, telle que conçue par le Dr Caycedo repose sur trois éléments fondamentaux que sont :
      * La Relaxation Dynamique de Caycedo (RDC).
      * L’Entrainement Sophrologique Caycédien (ESC) qui est l’ensemble des techniques présentées sous la forme de protocoles et proposées par le sophrologue caycédien dans le but de s’adapter aux besoins de chaque personne en fonction de sa situation.
      * La Sophro Analyse Vivantielle de Caycedo (SAVC). Au terme de chaque entraînement, le sophrologue invite le sophronisant à exprimer de manière écrite ou verbale, par le biais d’une « phénodescription », tous les aspects positifs sur lesquels s’est portée son attention pendant la séance. Le sophrologue l’écoute, en fait l’analyse et à partir de là, orientera son entraînement.

      Ces trois éléments fondamentaux sont essentiels car il participent à la réalisation des 4 grands principes que sont : l’action positive, le schéma corporel; principe de réalité objective et l’adaptabilité.

      La Sophrologie ne s’arrête donc pas à la relaxation dynamique. La RD n’est bien qu’un outil, un outil destiné à vous amener dans l’état d’esprit modifié nécessaire au travail de l’ESC. ESC qui doit se dérouler dans le respect des 4 principes. La Sophrologie est un tout qui pose à la fois le cadre et les outils de ce travail.

      Si vous le souhaitez, je vous invite à faire un tour sur le site Sofrocay, référence en la matière pour vérifier : http://www.sofrocay.com/fr/content/fondements-theoriques

Les commentaires sont fermés.

X