Temps de lecture : 2 minutes

lâcher priseLâcher prise : les vacances sont un moment particulièrement propice pour apprendre ce fameux  « lâcher-prise » que nous ne pratiquons pas assez alors qu’il rendrait notre quotidien beaucoup plus agréable.

Je vous propose une série de 2 articles contenant de petits exercices que vous pourrez pratiquer où que vous soyez durant vos vacances : à vous une rentrée zen, armée comme il faut pour ne pas vous laisser envahir par le stress de la rentrée qui, faut-il le rappeler, n’est une fatalité !

Qu’est-ce que « lâcher prise » ?

Une fois de plus, ce terme de « lâcher prise » a tellement été utilisé qu’il me semble utile de préciser un peu ce que cela signifie, que nous partions tous de la même définition.

Lâcher prise, c’est accepter de ne plus chercher à tout maîtriser. C’est arrêter de planifier chaque chose et s’assurer qu’elle sera ou a été réalisée conformément au plan. Accepter de lâcher prise, c’est accepter et s’adapter aux imprévus, à la réalité des choses, à l’instant.

Mais nous reviendrons sur les aspects « théoriques » du lâcher-prise dans notre prochain article. Pour le moment, préparons nous avec un exercice de détente.

Exercice : libérez vos tensions

Ce premier exercice peut être réalisé soit en position allongée, soit en position assise, aux choix et en fonction du lieu et du moment.

Il va se décomposer en 3 grandes étapes : la respiration, le travail sur le visage, le travail sur l’ensemble du corps.

Vous allez commencer par vous concentrer sur votre respiration, en essayant de sentir et de visualiser le flux d’air qui entre puis sort par le nez. N’utilisez pas la bouche pour le moment. Adoptez une respiration régulière puis de plus en plus calme.

Une fois votre respiration régulière et calme, vous allez effectuer 4 cycles de respiration abdominale, comme celle décrite dans notre exercice précédent : on inspire par le nez en utilisant le ventre et non pas la cage thoracique, puis on expire doucement par la bouche en rentrant le ventre.

L’étape suivante consistera à travailler l’ensemble des muscles du visage en les contractant puis les relâchant.

Après votre dernier cycle de respiration abdominale, vous inspirez et, tout en bloquant votre respiration, vous contractez l’ensemble des muscles du visage. Serrez les lèvres, froncez les sourcils, contractez les joues… tous les muscles doivent être sollicités pendant quelques secondes.

Relâchez votre respiration et les muscles de votre visage sur une longue expiration abdominale. Prêtez attention à la sensation que procurent vos muscles en se détendant.

Reprenez cet exercice 2 ou 3 fois, en conservant votre respiration abdominale entre chaque cycle.

Une fois le visage détendu, nous allons passer au reste du corps. Toujours en suivant votre cycle de respiration abdominale, vous allez inspirer, bloquer votre respiration et, là, contracter l’ensemble de vos muscles : épaules,bras, fesses, jambes, mollets, même les pieds et les mains.

Relâchez votre respiration et, comme pour le visage, sur une expiration longue, portez votre attention sur cette sensation de relâchement procurée par l’ensemble de vos muscles qui se décontractent.

Ici aussi, 2 ou 3 cycles suffisent. L’élément essentiel est de prendre conscience de vos muscles et des sensations qu’ils procurent au cours de cet exercice.

Dans la seconde partie de cet article je reviendrais sur le lâcher prise et les raisons qui le rendent si difficile, avant de vous proposer un exercice de visualisation pour chasser ces pensées qui vous parasitent l’esprit.

D’ici là, pratiquez et n’hésitez pas à me poser vos questions sur cet exercice ou à le partager.