Temps de lecture : 2 minutes

Vision de soi : la clé La vision que l’on a de soi est un élément fondateur de la personnalité et de la confiance que l’on peut développer en soi.

C’est une évidence, soit, mais on le répète jamais assez. Aujourd’hui je vous propose de quoi faire passer cette affirmation passe du stade de concepts à celui de réalité.

Je vous propose de (re)découvrir une personnalité extraordinaire, une jeune femme qui mérite toute notre attention et qui doit nous servir d’exemple : Lizzie Velasquez.

La vision de soi : le moteur de Lizzie

Dans la vidéo qui suit, vous allez découvrir Lizzie Velsquez, une jeune femme américaine de 25 ans, qui souffre depuis sa naissance d’une maladie extrêmement rare dont l’une des conséquences est l’impossibilité de dépasser le poids maximum de 30 kg.

Ce qui pourrait sembler être une bénédiction pour certaines d’entre nous s’est avéré être un véritable calvaire pour Lizzie tout au long de son enfance.

Adolescente, elle a été moquée et filmée à son insu. Sur internet, elle a été nommée la femme la plus laide de la terre. Les commentaires des internautes l’incitaient même à mettre fin à ses jours.

Mais Lizzie a opté pour une autre option. Elle a décidé de passer outre, de se poser les bonnes questions, de définir qu’elle vision de soi elle voulait avoir, de se fixer des objectifs et d’avancer.

Chaque critique, chaque moquerie a renforcé cette vision et lui a donné encore plus d’énergie pour dépasser les obstacles.

https://www.youtube.com/watch?v=QzPbY9ufnQY?hl=fr_FR

Et vous ?

Au-delà du côté attachant et sympathique de Lizzie, je trouve cette vidéo extrêmement motivante pour plusieurs raisons.

Même si nous avons toutes et tous nos défauts peu d’entre-nous ont eu à vivre ce que Lizzie a enduré… alors, pourquoi ne pas faire aussi bien qu’elle ?

Avec l’aide de son entourage, Lizzie a pu passer outre les normes et apprendre à s’aimer et même à se moquer d’elle-même et de son corps. Elle s’est fixé des objectifs de vie et fait tout ce qui lui est possible pour les atteindre. Une telle volonté ne peut être qu’admirée.

Mais c’est aussi un exemple. Pourquoi ne pas définir, nous aussi, notre propre vision de nous même, celle qui nous ressemble, la vision de celui ou celle que l’on veut devenir ? Est-ce que nous accepterions de baisser les bras là où elle fait preuve de volonté ?

Comme Lizzie, utilisons les critiques comme carburant. Ne laissons pas les autres décider à notre place de vos valeurs et de ce que vous êtes. Ne vous laissez pas enfermer par des messages contraignants, prenez du recul, apprenez à vous aimer tel que vous êtes, à vous construire autour de vos propres valeurs.

Même si cette vision n’est pas précise, même si elle n’existe que dans les grandes lignes, prenez le temps d’y réfléchir. La confiance en soi ne peut exister sans une vision de soi cohérente et motivante.

Posez-vous les bonnes questions, apprenez à dire non, à devenir vous-même. Faites comme Lizzie, tracez votre chemin !