Temps de lecture : 3 minutes

questionVous avez pris de bonnes résolutions pour la rentrée : cette année sera sous le signe du calme et du bien-être. Vous allez enfin vous occuper de vous !

Vous trouverez dans ce billet les 10 questions qui me sont posées le plus souvent au sujet de la relaxation dynamique, ses effets sur votre bien-être au quotidien, comme sur le long terme.

J’espère qu’elles vous permettront de vous faire une idée plus précise de cette pratique et, pourquoi pas, prendre contact avec un sophrologue près de chez vous pour essayer ?

Questions :

Qu’est-ce que la Relaxation Dynamique ?

La relaxation dynamique est un des domaines d’application de la sophrologie. Mise au point dans les années 60 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, c’est une méthode douce et naturelle de relaxation, adaptée à tous les âges et toutes les conditions physiques.

Quels bénéfices je peux en attendre ?

La pratique de la relaxation dynamique vous apportera des bénéfices psychologiques et physiques, car les deux sont intimement liés. Vous redécouvrirez le plaisir de ne pas être constamment tendue ou oppressée et votre corps vous en remerciera en faisant disparaitre ces maux liés à la crispation. Vous dormirez mieux, sans cette anxiété ou ces pensées qui tournaient en boucle et dont vous apprendrez à vous séparer.

Je n’ai pas le physique d’un(e) spotif /sportive…

On parle de relaxation « Dynamique », en opposition à la relaxation « passive » comme la méditation, car elle utilise des exercices de tension/relâchement et de respiration, mais cela n’a rien de sportif et la relaxation dynamique est adaptée à tous les âges et toutes les conditions physiques.

Où et comment pratiquer ?

Groupes de relaxation, consultations individuelles, chez soi, en cabinet, séminaires, ateliers sur un thème précis… vous trouverez de nombreuses façons de pratiquer la relaxation dynamique, à vous de choisir en fonction de vos besoins, des horaires proposés et de votre agenda.

Avec qui pratiquer ?

Cette question est importante, car la pratique de la sophrologie n’est pas encore encadrée par l’état. Il existe plusieurs syndicats professionnels, comme le Syndicat des Sophrologues Professionnels, qui rassemblent des professionnels issus des écoles reconnues pour délivrer une formation qui respectent des critères de qualité assez strictes. Ces organismes proposent des annuaires de leurs membres, classés par région.

Combien de temps va durer la séance ?

Difficile de répondre à cette question de façon précise. Une séance de relaxation dynamique vous demandera entre 45 minutes et une heure. Elle se décompose en trois grandes phases qui sont, sans rentrer dans les détails ni utiliser les termes techniques, une phase d’introduction et de présentation des exercices, la phase de relaxation, une phase de « retour » pour revenir doucement à une activité normale. Les durées des premières et dernières phases dépendent de vous, de vos besoins et de votre envie, ou non, de partager.

C’est votre voix qui va me guider durant la séance ?

Oui, je vais vous indiquer le déroulement, vous proposer des exercices pour vous relaxer, vous guider dans leur réalisation, mais vous serez également partie prenante. C’est à vous de ressentir les tensions, c’est à vous de vous relâcher et surtout de vous autoriser à adapter mes propositions pour trouver la détente et vous relâcher encore plus.

Et si je m’endors ?

Cela peut arriver, même en dehors des séances dédiées au sommeil, mais soyons clairs : ce n’est pas l’objectif. Au cours d’une séance de relaxation, on reste éveillé et conscient.

Il faut vraiment apprendre avant de pratiquer ?

On peut tout faire seul, mais c’est aussi le meilleur moyen d’acquérir les mauvais gestes ou de rester sans réponse à une question. Pratiquer avec un professionnel vous permet de découvrir des techniques et des exercices adaptés à vos besoins, à votre demande à l’instant « t », et d’obtenir des réponses à vos questions.

Et entre les séances ?

La pratique en autonomie est aussi importante que la régularité. En règle générale, vous serez en mesure de commencer à pratiquer des exercices simples à partir de la cinquième séance. Les bases seront suffisantes pour devenir autonome après la dixième séance.

Et maintenant…

Toutes ces questions étant posées, il vous reste l’essentiel à faire : vivre une séance et en ressentir les bienfaits. De nombreux professionnels, que ce soit en individuel ou au sein de groupes de relaxation, vous proposent des séances d’essai pour vous permettre d’expérimenter … laissez-vous tenter, votre seul risque : vous faire du bien !