Temps de lecture : 2 minutes

Institut National du Cancer propose la sophrologieLa sophrologie est proposée par l’Institut National du Cancer depuis 2007 dans le cadre de la gestion et de la maîtrise de la douleur, comme dans celui de l’accompagnement et du soutien au moment du diagnostic et pendant la maladie.

La sophrologie est reconnue par l’INC (Institut National du Cancer) comme une médecine « complémentaire » aux traitements spécifiques du cancer (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, etc.) et pour sa capacité à apporter un réconfort et permettre de soulager une partie du stress lié à la maladie ou au retour progressif à la vie de tous les jours après un traitement.

Pourquoi ce choix ?

Avec ses techniques de respiration et de relaxation, la sophrologie est proposée par l’INC dans le cadre d’une prise en charge globale du patient. L’INC la suggère, non seulement pour aider le patient à se relaxer et à se détendre dans les situations de stress ou dans le traitement des douleurs chroniques, mais également pour ses capacités à atténuer les effets secondaires des traitements tels que la fatigue, les nausées ou l’anxiété.

Mais, si la sophrologie apporte effectivement un réconfort moral et physique aux patients, elle a ses limites. Le traitement global d’un cancer est un traitement qui fait appel à de nombreux médecins, cancérologues, psychiatres, psychologue. La sophrologie ne se substitue en aucun cas aux avis de ces spécialistes et aux traitements spécifiques. Si des études ont souligné l’intérêt des médecines complémentaires, notamment en ce qui concerne la qualité de vie des patients, ces dernières doivent céder le pas aux thérapeutes qui restent prioritaires. Il convient donc de choisir son sophrologue avec discernement pour s’assurer du respect de la déontologie et éviter toute dérive.

Le site AuFeminin.com a également publié un article très intéréssant sur le sujet car il détaille les apports de la sophrologie pour les différents troubles que subissent les patients.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les apports de sophrologie dans le traitement de la douleur, la gestion du stress ou de l’anxiété, n’hésitez pas à me contacter.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant ci-dessous :