/L’instant présent : 3 clés pour comprendre et le vivre

L’instant présent : 3 clés pour comprendre et le vivre

l'instant présentVivre l’instant présent, ici et maintenant… ces termes sont souvent utilisés dans la littérature liée à ou la .

Pour autant, dès qu’il s’agit de les mettre en œuvre, nous sommes nombreux à nous poser de multiples questions, à chercher le mode d’, la recette.

Dans cet article, je vous propose quelques pistes, quelques éléments de réflexion sur ce que signifie vivre l’instant présent et ce que cette démarche implique.

Pour cela, nous allons aborder 3 concepts clés qui vous aideront à mieux appréhender et surtout donner un éclairage nouveau à ces termes.

L’instant présent est sans douleur

Pour vivre pleinement l’instant présent, encore faut-il accepter de vivre dans le présent. C’est-à-dire sans se raccrocher au passés (notez le pluriel), ni anticiper un futur hypothétique.

Aussi évidente qu’elle paraisse, passer cette étape est essentiel. Elle vous libère d’un poids qui souvent n’est pas le vôtre, et vous empêche de vous charger d’un autre.

Le passé est révolu, il ne peut être changé. Alors, pourquoi s’épuiser à vouloir y revenir ou se freiner en raison d’un acte, d’un fait dépassé ? De surcroît quand cet acte n’a pas été commis par soi.

Vouloir endosser un acte, se sentir responsable d’un « secret de famille » ne fait que créer une douleur dont vous n’êtes pas responsable.

De même, pourquoi s’inquiéter d’un futur qui n’existe pas ? Pourquoi anticiper des choses négatives ? Tant qu’elles ne se sont pas produites, elles restent totalement fictives et hypothétiques.

Bien entendu, il faut savoir se projeter dans le futur, prévoir et planifier… mais, quitte à faire dans la prophétie autoréalisatrice, autant qu’elle soit positive.

Savoir s’affranchir du passé sans anticiper les problèmes à venir n’est plus une chose naturelle. En effet, vivre l’instant présent suppose de prendre conscience de soi, de ce qui nous entoure, de l’Être plus que de l’Avoir.

Or nous avons vu que tout nous pousse aujourd’hui vers l’Avoir au détriment de l’Être. Par conséquent, il nous faut peut-être procéder à un recentrage. Essayer de remettre l’Être au centre de nos préoccupations.

Se sentir vivant

Vivre l’instant présent demande de l’attention. De l’attention à soi, mais aussi au monde qui nous entoure.

Pour cette raison, il faut apprendre à débrancher le pilote automatique qui a tendance à gouverner une grande partie de notre vie.

Mais c’est aussi réveiller ses sens. En effet, ce sont eux qui vont nous aider à percevoir notre environnement. Ce sont eux qui, par les sensations qu’ils procurent, doivent entretenir notre vigilance.

Vivre ici et maintenant

Cette vigilance à ce qui nous entoure comme à ce que nous ressentons est un état naturel et permanent lorsque l’on vit l’instant présent.

Nous avons abandonné le passé, nous n’anticipons pas le présent, nos sens sont à l’écoute du monde et nous vivons l’instant présent, ici et maintenant.

Ce moment, nous le cultivons par l’intention. Étant donné que nous avons su débrancher ce pilote automatique, nous décidons, en , de chacun de nos actes.

Nous apprenons à les visualiser et à choisir de la façon dont nous souhaitons qu’ils se déroulent pour atteindre l’objectif choisi.

Tout reste à faire

Comme je vous l’exprimais en introduction, ce ne sont là que des pistes, des voies qu’il vous faut explorer, chacun à votre façon, chacun avec vos sensibilités.

Cette première démarche exploratoire est déjà, en elle-même, une façon de vous approprier l’instant présent.

« Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est le chemin.” Sören Kierkegaard

By | 2017-04-24T09:04:27+00:00 24/04/2017|Lâcher-prise, Méditation|

Un commentaire

  1. Sandra Lallemand
    Sandra Lallemand 24 avril 2017 à 22 h 19 min

    Merci

Les commentaires sont fermés.

X