KardiaJe vous propose aujourd’hui de découvrir Kardia, une application sur iPhone ou Android, qui vous permet de travailler votre respiration de façon assez complète.

Cette application vous rappellera certainement le Dodow, que je vous ai présenté au mois de mars… mais elle présente quelques différences significatives.

Olivier, l’inventeur de Kardia, m’a contacté à la suite de cet article pour me parler de son logiciel et me proposer de le tester, ce que j’ai accepté avec grand plaisir.

Kardia permet d’aller plus loin et de répondre à d’autres besoins que je vous propose de découvrir et, pourquoi pas, de tester durant les vacances qui arrivent !

Dodow contre Kardia : le match

Vous allez être déçu : il n’y a pas de match, car les deux produits ne partagent qu’un tout petit nombre de fonctions.

Je suis et je reste très attachée à mon Dodow, mais il faut bien avouer qu’il présente quelques contraintes pour travailler en pleine lumière et que, hormis la durée de la séance, aucun réglage n’est possible. Il est conçu pour s’endormir et remplit parfaitement son rôle.

De son côté, Kardia permet de fonctionner les yeux fermés, mais il offre aussi beaucoup plus de réglages. L’application permet de choisir la fréquence de respiration, la durée et la répartition entre inspiration et expiration en fonction du type d’exercice et de l’effet recherché :

  • Effet relaxant, voire assoupissant, de la respiration lente (en dessous de 5 cycles/minute)
  • Effet de recentrage physique et émotionnel de la respiration à la fréquence de résonance en cohérence cardiaque (autour de 5-6 cycles/minute)
  • Effet dynamisant de la respiration plus rapide (au-dessus de 7 cycles/minute environ)

Tous les paramètres étant adaptables, chacun peut y trouver ce qu’il cherche de façon très précise en contrepartie de quelques tâtonnements et essais. L’interface a beau être simple, un apprentissage de quelques minutes reste nécessaire.

Ces deux produits ne sont donc concurrents que sur le segment de l’endormissement… avec un avantage au Dodow puisqu’il n’est pas recommandé de dormir avec un téléphone mobile à proximité.

Pour tous les autres exercices de relaxation, de méditation, ou même la gestion d’une crise de stress, Kardia prend incontestablement le dessus.

L’interview du concepteur.

Bonjour Olivier, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Olivier Tache, je suis docteur en Informatique Musicale, ancien ingénieur de recherche dans le domaine des Arts Numériques, aujourd’hui autoentrepreneur en développement informatique à Grenoble.

D’où vient l’idée de Kardia ? Pourquoi vous êtes-vous lancé ?

Je pratique des exercices de respiration de façon spontanée depuis l’enfance. Adulte, je me suis intéressé aux techniques de relaxation et à la méditation, notamment la méditation de pleine conscience, bien adaptée au public occidental, et la relaxation par la respiration lente (moins de 4 cycles par minutes). Je retombe, encore et toujours, sur l’importance fondamentale de la respiration.

J’ai découvert la cohérence cardiaque et me suis rendu compte que je la pratiquais un peu sans le savoir depuis longtemps. En m’y exerçant de façon régulière à l’aide de mon smartphone, j’en ai expérimenté les bienfaits, à une période où j’en avais particulièrement besoin.

Cette pratique m’a permis de constater que les applications existantes ne me satisfaisaient pas : l’aspect sonore, essentiel pour pratiquer les yeux fermés, était soit absent, soit de qualité moyenne. Par ailleurs, ces applications souffrent souvent d’un manque de liberté dans les réglages.

À l’occasion d’une réorientation professionnelle, j’ai décidé de commencer par développer une application de relaxation basée sur la respiration, en élargissant le périmètre par rapport à l’exercice classique de cohérence cardiaque.

Aujourd’hui, Kardia peut également être utilisée pour la relaxation profonde, l’aide à l’endormissement, l’accompagnement d’une séance de méditation ou la concentration.

Sur quels travaux, quelles bases scientifiques avez-vous travaillé pour mettre le principe au point ?

J’utilise deux livres de référence :

À côté de cela, je me suis également basé sur de nombreux articles scientifiques concernant les effets physiologiques de la respiration rythmée, de la méditation et de la relaxation, principalement de Michel Cânovas, Paul Lehrer, Evgeny Vaschillo et bien d’autres.

Depuis quand et sur quelle plateforme votre application est-elle disponible ?

Sous Android, l’application est disponible depuis 2015. Elle arrivera sur les appareils Apple d’ici quelques semaines, dès qu’elle sera validée. Elle est disponible sur iTunes depuis le 2 juillet.

L’application est disponible en version gratuite (Kardia, sans l’achat intégré) avec des fonctions limitées :

  • Rythme entre 5.5 et 6 respirations/min, classiquement utilisé pour la cohérence cardiaque
  • Durée de la session entre 1 minute et 1 heure.
  • Guidage par les sons (donc utilisable les yeux fermés)

ou en version complètes (Kardia+ et Kardia avec achat intégré) au prix de 1,99 € :

  • Choix parmi une dizaine de sons
  • Fréquence de respiration entre 1 et 15 respirations/min avec réglage du rapport inspiration/expiration
  • Accélération ou ralentissement automatique du rythme pendant la séance
  • Durées d’inspiration et d’expiration réglables indépendamment à 0,1s près
  • Choix de la couleur de la sphère de guidage

Pour vous faire une idée, les fonctions complètes sont accessibles gratuitement pendant 10 jours après l’installation de Kardia, sur Android comme sur iOS.

Avez-vous une idée des évolutions à venir ?

Oui, j’ai déjà quelques idées comme :

  • Ajout de nouveaux sons pour accompagner les séances
  • Ajout d’un journal des séances effectuées, avec possibilité d’évaluer leur efficacité par rapport à l’objectif de départ.

Je serai de toute façon attentif aux demandes des utilisateurs

Avez-vous d’autres projets du même type et lesquels ?

J’envisage en 2015 de réaliser une application dédiée au sommeil basée sur les mêmes principes que Kardia. Je m’intéresse également à la mesure du rythme cardiaque à l’aide de l’appareil photo du téléphone, qui pourrait être intégré à Kardia ou développé dans une autre application.

Merci Olivier. J’ai beaucoup apprécié la possibilité d’effectuer ce test en avant-première. J’espère qu’Apple ne sera pas trop dur avec vous et que les lecteurs du blog auront autant de plaisir que moi à découvrir cette application qui n’a pas finie de me surprendre.

Information :
Conformément aux information contenues dans les mentions légales de ce site, ce test et cet interview ont été réalisés sans aucune compensation financière. Les avis donnés ne reflètent que le point de vue de l’auteur.