fbpx

L’équilibre (im)possible entre travail et vie privée

vie privéeDurant les 10 dernières années, l’équilibre entre vie privée et travail a été profondément bouleversé par les avancées technologiques et la démocratisation des outils informatiques.

Cette incursion de la vie professionnelle dans la sphère de la vie privée n’est pas sans conséquence et peut se transformer rapidement en source de stress multiples.

Heureusement, il faut parfois peu de choses pour réussir à remettre de l’ordre.

Travail et vie privée : un équilibre possible ?

Dans son numéro de mars 2014, la Harvad Business Review publiait un article de Boris Groysbergh résumant 5 années d’étude sur les liens entre vie privée et vie professionnelle auprès près de 4000 cadres et dirigeants à travers le monde.

Pour le groupe de chercheurs et ayant collaboré à ce projet, la conclusion est sans appel :

« L’équilibre entre travail et vie privée est, au mieux un idéal difficile à atteindre, au pire un mythe »,  Boris Groysberg – HBR Novembre 2014

Cette étude montre que les cadres et dirigeants qui réussissent à maintenir une certaine harmonie entre vie privée et vie professionnelle sont passés par deux phases essentielles :

  • La définition de leurs objectifs de réussite.
  • La mise en place de mesures pou préserver leur vie privée.

La phase de définition des objectifs professionnels est importante. Elle nécessite de se poser la question de savoir ce que l’on veut vraiment, indépendamment de la pression sociale, de ce que l’on attend de nous et de l’image de la réussite que l’on peut se sentir obligé de donner.

Chacun d’entre nous a sa propre définition de la réussite, de son modèle de vie et de la part qu’il souhaite octroyer à la vie privée dans ce tout. Réfléchir à cet objectif, c’est donc placer le curseur et faire des choix de vie, et de carrière, fidèle à ses valeurs plutôt qu’à une pression extérieure.

 Encore faudra-t-il réussir à préserver cet espace que l’on aura attribué à la vie privée et le protéger de toute intrusion de la vie professionnelle.

Vie privée et technologie.

Vouloir réaliser un équilibre entre vie privée et vie professionnelle, à l’heure où la technologie se fait de plus envahissante et nous relie toujours plus à notre travail, serait donc une pure illusion.

Plutôt que de chercher un équilibre qui serait impossible, je vous propose de faire 3 choix qui peuvent paraître radicaux, mais sont d’une efficacité redoutable :

Fixer des limites :

Il existe une différence essentielle entre faire preuve de professionnalisme en acceptantr de répondre à une urgence professionnelle, et se retrouver systématiquement au bureau jusqu’à 21 h ou travailler chez soi tous les soirs et le week-end. Le surinvestissement est un facteur de stress important. Il nuit à votre vie privée, source d’équilibre, conduit au burn-out.

Fixez des limites, préservez le temps dédié à votre vie privée en devenant moins disponible.Aussi étonnant que cela paraisse, vous constaterez que les autres changeront et que vous resterez tout aussi efficace dans votre travail.

Filtrer pour éviter le stress :

Réunions, chaînes interminables d’emails… apprenez à filtrer tout ce qui est chronophage. Si vous n’avez aucune valeur ajoutée, si l’information n’a aucun rapport avec votre activité directe, apprenez à différer la lecture (ou zapper) des mails non essentiels. Ne vous sentez plus coupable de ne pas assister à la réunion si vous n’apportez rien.

Donnez vous le temps de la réflexion et focalisez-vous sur l’essentiel. Vous serez reconnu pour la bonne exécution de votre travail, par pour votre présence à des réunions sans rapport direct avec ce dernier.

Sans ces filtres il difficile de préserver sa vie privée. Il est inutile de se fixer des limites si vous consommez la totalité du temps disponible à des choses improductives.

Coupez le cordon :

Téléphones, smartphones, tablettes ou ordinateurs sont autant de liens avec votre travail qu’il faut apprendre à couper. En théorie, cela ne devrait pas poser de problèmes : la plupart des sociétés ne tolèrent qu’une utilisation personnelle très limitée de ce type de matériel. Vous êtes censé avoir votre téléphone personnel… non ?

vie privée vie professionnelle

Source : étude Roambi & Zebas – ©Rumeur Publique

Derrière cette boutade, il y a une évidence : il est très difficile de séparer vie privée et vie professionnelle si l’on ne sépare pas physiquement les deux. Comment décider de couper avec le travail si l’on utilise le même téléphone ou le même ordinateur et qu’il est impossible de savoir si le mail reçu est privé ou pas ? Comment ne pas regarder et ne pas répondre qu’à un type de mail et laisser les autres  ?

Éteindre son téléphone et son ordinateur professionnel durant les périodes consacrées à sa vie privée sont probablement les actes les plus difficiles si l’on en croit les dernières études. Pourtant, c’est un acte essentiel. Comment vivre pleinement l’instant et établir une véritable relation avec votre entourage si, à tout moment, vous acceptez d’être interrompu et rattrapé par votre vie professionnelle ?

Agir :

Arrêter de vouloir trouver un équilibre impossible ou décider de ne plus tenter de satisfaire tout le monde à son détriment sont des choix courageux mais difficiles. Il est normal d’avoir besoin d’aide et de conseils pour y arriver, un coach ou votre sophrologue peuvent vous y aider.

Son rôle n’est pas de vous guider dans vos choix de vie ni dans leur application, cela vous revient à vous seul. Votre sophrologue peut vous apporter une aide précieuse et vous  accompagner et vous soutenir tout au long des différentes étapes de ce processus.

En vous aidant sur le lâcher-prise, vous pourrez aborder la réflexion sur vos objectifs de réussite avec tout le recul nécessaire, en dehors de toutes pressions sociales ou affectives.

Son aide sur l’affirmation de soi et, éventuellement, le travail sur l’addiction technologique sera déterminante pour vous aider à préserver cet espace réservé à la vie privée.

Au travers des échanges que vous aurez avec lui, il saura identifier vos demandes et vous proposer les techniques les plus adaptées pour y répondre en fonction de votre approche et de vos objectifs.

Par |2018-04-29T14:10:07+00:0013/10/2014|Entreprise, Stress|

2 Comments

  1. Sabine Pernet
    Sabine Pernet 23 juillet 2016 à 15 h 01 min

    Bonjour Maryan Coeman, cet article traite d’un sujet légèrement différent. La problématique abordée est plus celle de l’intrusion du monde du travail dans la vie privée, en particulier au travers de l’utilisation de plus en plus importante de la technologie.

  2. Maryan Coeman
    Maryan Coeman 23 juillet 2016 à 13 h 32 min

    comment faisaient nos parents qd il n’existait pas de lessiveuse automatique pas de lave vaisselle …ils travaillaient 45 heurs voir mm 48 et la avec les 35 heures on ne s’en sort plus la plupart des femmes ne font mm plus la cuisine on saute sur des repas surgel »s …faut arreter de vous plaindre je bosse depuis 44ans et franchement g eleve mes deux enfants seule juste 1we de cg par mois je suis infirmiere je fais les soins a domicile je cuisine je fais mon menage seule et ne compte pas m’arreter il faut gerer et se raisonner

Les commentaires sont fermés.

X