bonnes résolutionsLes bonnes résolutions pour 2014, comme bon nombre d’entre nous, vous en avez certainement pris et il vous reste maintenant … à les tenir.

En fonction de ce que vous avez choisi, les choses peuvent s’avérer plus ou moins compliquées, mais heureusement, vous avez confiance en vous et votre volonté est de fer, jusqu’à un certain point.

Allez, encore une idée fausse qu’il faut apprendre à combattre : nous pouvons tous réussir à tenir nos bonnes résolutions ! Le tout est de progresser de façon constante et de vous fixer des objectifs adaptés dans un délai fixe.

30 jours pour tenir ses bonnes résolutions

Pour découvrir ce principe et ce qu’il permet de faire, je vous propose de commencer par regarder cette intervention très courte (3 min 27) de Matt Cutts, gourou du référencement chez Google, enregistrée lors d’une conférence TED en 2011.

Comme vous avez pu le constater, Matt Cutts n’a pas attendu la nouvelle année pour prendre ses bonnes résolutions et il n’a pas attendu les derniers mois de l’année pour essayer de se motiver avant d’échouer et de les reporter à l’année suivante. Son approche est totalement différente : un objectif, 30 jours, une pratique régulière.

Pourquoi 30 jours ni plus, ni moins ? Et bien, cette durée semble être la plus appropriée pour installer une nouvelle habitude ou, mieux, se séparer des mauvaises habitudes, comme Matt avec le sucre. Vouloir faire plus rapide risque de ne pas ancrer suffisamment l’habitude, au risque de la perdre et de vous décourager.

Au cours de cette intervention, Matt Cutts nous transmet un message qui va au-delà du fait de tenir ses bonnes résolutions : non seulement chacune de ces périodes de 30 jours ont permises de casser sa routine de vie, mais elles et lui ont laissées des souvenirs. Il a appris à vivre l’instant présent. Chaque nouvelle expérience lui a également permis d’aller plus loin, d’avoir à chaque fois un peu plus confiance en lui et de se dépasser lors du choix de l’objectif suivant.

Mais peu importe le résultat, la démarche n’a pas pour but de réaliser des exploits, le seul fait d’avoir réalisé chaque étape est important. Comme il le dit lui même, il n’a pas rédigé son roman pour devenir célèbre. Il est conscient de la mauvaise qualité de ses écrits, mais qu’importe : il l’a fait et c’est l’essentiel ! Il a accompli l’objectif qu’il s’était fixé et s’est montré, à lui-même, qu’il en était capable.

Peut-être serait-il utile de revoir vos bonnes résolutions de cette année, de les adapter, de les échelonner en une série d’objectifs intermédiaires atteignables en 30 jours. Vous avez appris à marcher avant de courir, faites de petits pas et maintenez le rythme plutôt que d’hésiter à faire un grand bond dans le vide.

Si le sujet vous intéresse, laissez-moi un commentaire ci-dessous et je ferai un second article sur la bonne façon de se définir des objectifs possibles à atteindre.