fbpx

Mandalas et coloriages : plus qu’un jeu d’été

Mandalas et coloriageLes mandalas et coloriages ont fleuri sur les plages et les terrasses cet été.

Ce qui pourrait  ne paraître que comme un passe-temps agréable est en fait un véritable outil de méditation et de relaxation accessible à tous.

Je vous propose une petite visite guidée pour découvrir les étonnants secrets de ces mandalas et coloriages aux multiples facettes.

Histoire des mandalas

Les mandalas sont l’un des symboles les plus connus du bouddhisme. Réalisé de façon très codifiée, avec un nombre déterminé de cases et de symboles, il est utilisé comme support pour la prière et la méditation.

Ils auraient pu rester au stade d’art religieux s’ils n’avaient été utilisé comme outil thérapeutique par Carl Gustav Jung, médecin, psychiatre, psychologue et essayiste suisse.

Mandala - Carl Jung

Mandala réalisé par C.G. Jung

« Tous les matins, j’esquissais dans un carnet un petit dessin en forme de rond, un mandala, qui semblait correspondre à ma situation intérieure. En m’appuyant sur ces images, je pouvais observer, jour après jour, les transformations psychiques qui s’opéraient en moi…Ce n’est que lentement que je trouvai ce que signifie à proprement parler un mandala : Formation, Transformation. »

 C. G. Jung, période 1918 – 1919

Aujourd’hui, les mandalas que nous prenons plaisir à réaliser sont très éloignés de tout caractère religieux et ne répondent qu’à un besoin réel de bien-être, c’est-à-dire une nécessité de réduire notre stress, de prendre du plaisir à effectuer une activité et obtenir un moment de détente.

La face cachée du coloriage

Il existe de très nombreux modèles de mandalas ou coloriages. Certains sont simples, d’autres demanderont de véritables talents artistiques. Les plus téméraires vont bâtir leur propre création en inventant leurs motifs et décidant de leurs couleurs.

Cette activité possède donc un côté résolument artistique qui implique une démarche créatrice qui peut rester au stade d’un cadeau que l’on fait à soi même ou s’extérioriser en l’offrant aux autres.

Cette démarche artistique permet de développer la confiance en soi, en ses capacités à faire face au vide, à la difficulté ou à l’échec. C’est déjà un apport important, mais le mandala va encore plus loin.

En sanskrit, mandalas signifie cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté. Comme Jung le sous-entend dans ses notes, ce dessin circulaire devient une projection de nos états d’âme. Il permet de projeter hors de soi ses émotions au travers des motifs et des couleurs choisies. Il peut devenir un miroir de l’âme.

Mais réaliser des mandalas ou un coloriages demande une certaine attention. Cela nous oblige à nous focaliser, à nous recentrer uniquement sur notre travail. Se fixer uniquement sur le moment présent permet de lâcher-prise, de nous poser et de prendre du recul vis-à-vis des événements extérieurs.

Cette pratique permet non seulement de pacifier nos pensées et de retrouver le calme intérieur, d’où son utilisation comme support de méditation, mais agit également sur le souffle. Avec l’attention portée sur le geste, la respiration se calme à mesure que le cerveau « déconnecte » du stress ambiant.

Les mandalas, comme les simples gribouillis, facilitent le retour au calme après un stress important.

Dessiner est aussi un excellent moyen de transition pour ceux d’entre nous qui doivent apprendre à lâcher leur téléphone, leurs mails ou les réseaux sociaux. Durant ce temps consacré aux mandalas, la déconnexion est à la fois physique et psychologique. Plus rien d’autre n’a d’intérêt.

Quelques ressources

Comme souvent, le fait d’expérimenter par vous même vous permettra de vous faire votre propre idée sur le sujet. Il existe de nombreuses ressources pour débuter, que ce soit des sites web où vous trouverez des mandalas et des coloriages gratuits parfois très complexes, ou des livres comme ceux que vous retrouverez dans la rubrique « Mandalas et coloriages » de la librairie.

Par la suite, essayez également le Zentangle, qui lui se fait sur une surface carrée et utilise essentiellement des motifs. La créativité, comme votre potentiel, est sans limites !

Par |2018-04-29T14:10:12+00:0011/08/2014|Stress, Technique|

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :

Un commentaire

  1. Nathalie Saulnier 11 août 2014 à 11 h 49 min

    Merci pour ce bel article !

Les commentaires sont fermés.

X