fbpx

Relaxation au bureau N°5 : lutter contre la fatigue oculaire

fatigue oculaireLa fatigue oculaire est un mal de plus en plus fréquent, car nos habitudes de travail changent.

La fatigue oculaire peut rapidement nous changer en zombis aux yeux rouges.

De plus, elle est l’origine de migraines, de picotements ou de sensations désagréables.

En premier lieu, pour reprendre cette chronique sur les exercices de relaxation au bureau, je vous proposerai quelques exercices. Ensuite, nous verrons comment anticiper en éliminant les sources du problème.

Combattre la fatigue oculaire

D’abord, avant même d’aborder les exercices, un petit conseil : anticipez ! N’attendez pas que les yeux commencent à vous brûler ou à picoter pour combattre la fatigue oculaire.

Par contre, gardez bien en mémoire que les exercices suivants ne sont pas infaillibles. Ils ne vous protégeront pas éternellement et, à un moment, il faudra bien agir sur les causes. Mais je reviendrais sur ce sujet plus tard.

Commençons par quelques mouvements qui vont décrisper un peu les différents muscles de l’œil.

Détendre les muscles

Fermez les yeux et tenez vous tête droite, immobile. Sans changer de position ni ouvrir les yeux, déplacez vos yeux comme pour regarder sur votre droite. Ne forcez pas le mouvement. Revenez doucement au centre, toujours sans ouvrir les yeux.

Reprenez ce mouvement plusieurs fois, toujours en douceur, sans forcer.

Restez toujours la tête immobile et les yeux fermés pour effectuer maintenant le même mouvement sur la gauche. Toujours sans forcer.

Revenez au centre, les yeux toujours fermés.

Nous allons maintenant effectuer un mouvement de rotation avec les yeux toujours fermés. Comme si nos yeux suivaient du regard le contour de notre visage.

Commencez dans le sens horaire, pour un ou deux tours, avant de repartir dans l’autre sens pour le même nombre de tours.

Revenez maintenant au centre et ouvrez doucement les yeux.

Ce premier exercice terminé, je vous en propose un second plus délicat. Certains mettront un peu de temps avant de réussir à appréhender les différentes sensations proposées. Pourtant, ne vous découragez pas, c’est aussi le but de l’exercice.

En effet, en plus de réduire la fatigue oculaire, il va vous permettre de travailler vos sensations.

Détente et sensations

Fermez les yeux et portez votre attention sur le contact entre vos paupières et vos globes oculaires.

Faites bouger doucement les yeux, sans ouvrir les paupières et cherchez à ressentir la fine séparation à l’endroit où vos paupières se rejoignent.

Sans ouvrir les yeux ni plisser les paupières, tournez la tête d’un côté, puis de l’autre.

Observez et prenez conscience des différences de luminosité. Découvrez et ressentez votre environnement lumineux en bougeant doucement les yeux derrière vos paupières.

Un peu de prévention

La multiplication des écrans au travail comme à la maison est un facteur important de fatigue oculaire. Nos yeux n’ont pas été conçus pour rester rivés sur des ordinateurs ni sur de minuscules écrans de téléphone.

Dans ces conditions, il convient de faire des pauses régulières. Prenez le temps d’effectuer les exercices ci-dessus plusieurs fois par jour. Si vous disposez d’une fenêtre dans votre champ de vision, n’hésitez pas à faire travailler vos yeux en fixant un point précis au loin, puis à revenir fixer quelque chose de plus proche, sans bouger la tête.

Dans ces conditions vous n’éviterez pas les conséquences de la lumière bleue émise par les écrans, mais vous limiterez la fatigue oculaire.

Mais les écrans ne sont pas les seuls responsables. De plus en plus de bureaux disposent de l’air conditionné. Comme le fait de rester figer sur nos écrans, l’air conditionné provoque la sécheresse de l’œil. Vous savez, l’effet zombi aux yeux injectés de sang !

Ici aussi, des solutions simples permettent de prévenir ce symptôme : évitez d’être directement dans le flux d’air, utilisez du sérum physiologique, fermez les yeux et faites les exercices. Ces derniers vont permettre de réhydrater la surface de l’œil.

Le manque de sommeil et le stress sont aussi éprouvants pour les yeux, tout comme le manque d’antioxydants comme les vitamines A, C et E.

Mais en cas de récidive trop fréquente ou de symptômes importants, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou même à prendre rendez-vous avec un ophtalmologue.

Bibliographie

Les exercices présentés sont adaptés d’exercices proposés dans l’ouvrage : « La petite encyclopédie de la détente minute » aux éditions « Le courrier du livre ».

 

Par |2018-04-29T14:08:57+00:0018/09/2017|Entreprise, relaxation bureau|

2 Comments

  1. Dominique Henriet
    Dominique Henriet 18 septembre 2017 à 11 h 55 min

    Je fais faire aussi l’exercice du trac trac, puis une variante, c’est le pouce qui dessine le 8 couché et les yeux, ouverts, suivent le mouvement du pouce . très efficace pour le repos des yeux

  2. Dominique Henriet
    Dominique Henriet 18 septembre 2017 à 11 h 52 min

    J’ajoute l’exercice du 8 couché, le 8 de l’infini, yeux fermés et yeux ouverts.

Les commentaires sont fermés.

X