fbpx

Ces blessures qui empêchent d’être soi-même.

blessures être heureux

La Mélodie du bonheur (Ph : Marie-Noëlle Robert)

La vie inflige parfois des blessures qui nous suivent de longues années et nous empêchent d’être nous même.

Que ce soit de grands événements traumatisants ou une succession de petites choses, certains actes, volontaires ou non, façonnent notre personnalité.

Vivre avec ces blessures ouvertes est souvent difficile.

Elles rendent douloureuse la vie courante et font de certains actes insignifiants de notre entourage de véritables tortures.

Reconnaître ces blessures, y faire face, est une première étape indispensable pour se séparer de ces chaînes, de ces ancres qui nous empêchent d’avancer, de nous construire… d’être soi-même.

Pourquoi identifier ses blessures ?

« Qui connaît son ennemi comme il se connaît, en cent combats ne sera point défait. Qui se connaît, mais ne connaît pas l’ennemi sera victorieux une fois sur deux. Qui ne connaît ni son ennemi ni lui-même est toujours en danger. » – L’art de la Guerre, Sun Tzu.

Vouloir se (re)construire, apprendre à être (à nouveau) heureux, (r)établir l’équilibre, tous ces objectifs nécessitent parfois de passer par une phase dans laquelle nous devons faire face aux blessures psychologiques du passé.

Prendre conscience de ces blessures, les reconnaître, les accepter et faire la paix avec ce passé va non seulement nous permettre d’avancer, mais aussi nous inciter à ne pas, à notre tour et de façon parfois involontaire, les infliger à ceux qui nous entourent et donc créer cette spirale positive qui rend notre vie beaucoup plus agréable.

Quelles blessures ?

Nous pouvons classer les causes de ces blessures psychologiques et/ou affectives dans 7 grandes familles :

  • L’abandon, le rejet ou l’exclusion;
  • La comparaison;
  • Le pouvoir et le contrôle;
  • La culpabilisation;
  • L’humiliation;
  • La trahison;
  • La dévalorisation ou la non-valorisation.

Les décrire chacune d’entre elles, dans ses caractéristiques, ses origines et ses résultats, demanderait la rédaction d’autant d’articles qu’il n’y a de blessures tant on les connaît bien à force de les étudier.

Ces blessures sont le fruit de nos expériences, de notre vie et peuvent avoir été causées par n’importe quelle personne de notre entourage. Un peu comme ces messages contraignants dont nous avons déjà parlé et qui contribuent à façonner notre personnalité.

Ces blessures peuvent être le résultat d’un événement particulier, traumatisant, ou de façon plus pernicieuse, le résultat d’un long processus. Une succession de petites choses, de mots, d’attitudes, de gestes qui vous ont profondément marqués et ont fini par laisser une trace qui aujourd’hui encore marque votre façon d’être, de ressentir les choses.

Les soigner.

Certaines blessures profondes et traumatisantes nécessitent le recours à un thérapeute, car lui seul peut vous aider à initier un travail pérenne et susceptible de vous aider à rebondir. Dans les cas moins importants, vous pouvez avoir recours à votre sophrologue. Quoi qu’il arrive, ce dernier évaluera la situation et n’hésitera pas à vous renvoyer vers votre médecin si nécessaire, il en a l’obligation conformément à son code de déontologie.

En fonction du type de blessure et de la situation, le travail avec votre sophrologue vous permettra d’arriver progressivement à un stade où vous déciderez d’accepter, de pardonner ou de changer vis-à-vis de cette blessure. Vous trouverez le moyen de la dépasser, de vous séparer de cette charge, de ces ancres qui vous freinent, pour rebondir.

Tout sera alors possible pour retrouver cet équilibre et construire ce bonheur tel que vous souhaitez et le voulez, en étant vous-même.

Par |2018-04-29T14:10:03+00:0008/12/2014|Confiance en soi, Technique|

5 Comments

  1. Sabine Pernet
    Sabine Pernet 8 décembre 2014 à 14 h 41 min

    Merci à vous !

  2. Marie Desruelles 8 décembre 2014 à 14 h 17 min

    Super article! merci

  3. Marie Desruelles 8 décembre 2014 à 14 h 17 min

    Super article! merci

  4. Gaëtan Raimondi Sophrologue
    Gaëtan Raimondi Sophrologue 8 décembre 2014 à 13 h 12 min

    Merci pour cela, je partage volontier !!!! 😉

  5. Gaëtan Raimondi Sophrologue
    Gaëtan Raimondi Sophrologue 8 décembre 2014 à 13 h 12 min

    Merci pour cela, je partage volontier !!!! 😉

Les commentaires sont fermés.

X