fbpx

Calme : 2 exercices pour apprendre à rester zen

CalmeApprendre à rester calme, à trouver son rythme sans subir la pression des événements extérieurs, tout un programme !

Il ne sera pas question de faire de vous des maîtres zen, cela demande un long apprentissage.

Je vous propose de commencer ce cheminement par apprendre le calme au travers de 2 petits exercices qui vont bien au-delà de leur apparente simplicité.

Pourquoi apprendre le calme

Nous vivons dans une société hyper connectée où le temps est un enjeu devenu crucial : tout est fait pour nous faire gagner du temps et il nous faut en perdre le moins possible. Nos téléphones et nos ordinateurs sont connectés en permanence, les réseaux sociaux sont en temps réel… tout devient « urgent » au point que nous finissons par perdre la notion de ce qui est réellement urgent et en oublier ce que le calme signifie.

Ce mode de vie nous entraîne dans une spirale négative que nous avions déjà abordée dans un article précédent. Cet article nous avait permis de réaliser l’importance de trouver son rythme et les effets positifs que peut avoir le calme sur nos capacités physiques (fatigue, sommeil) ou intellectuelles.

Trouver son rythme nécessite souvent de (ré)apprendre le calme, de se forcer à prendre le temps et du recul, de se focaliser sur l’instant présent.

Si vous n’avez pas encore fait cette expérience d’une façon ou d’une autre, les exercices suivants sont d’excellents moyens d’apprendre et comprendre ce que signifie être présent à soi-même.

Apprendre à ralentir

Commençons donc par votre corps. Expérimenter et obtenir rapidement les premiers résultats vous encouragera certainement à maintenir l’effort nécessaire pour construire ce calme qui nous est tant nécessaire.

Vous avez certainement eu l’occasion de voir ces images de personnes de tous âges qui pratiquent des exercices de Tai-chi-chuan ou de Qi gong dans les parcs d’asie ? Rassurez-vous, je ne vais pas vous demander d’en faire de même… mais presque.

Plutôt que d’apprendre l’ensemble des posture traditionnelles, prenez une activité que vous pratiquez très régulièrement, rapidement, sans vraiment y prêter attention et… ralentissez-en chaque mouvement le plus possible.

Imaginez que vous évoluiez dans un milieu épais, qui ralenti tous vos mouvements. Prêtez une attention particulière à chaque mouvement, à chaque réponse de vos muscles, de vos sens. Soyez attentif à tous les stimulus.

Concentrez vous autant sur les gestes eux mêmes que sur leur précisions et l’aspect esthétique du mouvement, en chacune de ses parties comme dans la globalité.

Comme pour le Tai-chi-chuan ou le Qi gong, chacun de ces gestes va vous apporter le calme et vous apprendre à être présent à vous même et à votre corps.

Compter les grains de riz

Le second exercice pourrait passer pour un simple exercice, au mieux inutile, au pire masochiste mais, une fois de plus, nous allons voir qu’il participe directement à la recherche de ce calme intérieur.

Le principe est très simple : prenez deux petit récipients (des tasses à café pour commencer) et remplissez en une de riz. Prenez les grains un par un, pour les passer d’un récipient à l’autre en les comptant. Une fois le comptage fini, vérifiez le reprenant dans l’autre sens.

Compter ces grains un par un va vous obliger à vous focaliser uniquement sur votre tâche. Vous allez découvrir le calme intérieur que procure ce vide que vous créez dans votre esprit en éliminant toutes autres pensée parasite.

Avec la pratique, vous vous apercevrez que le comptage n’est qu’un prétexte, un moyen d’apprendre à faire le vide. A ce point, le calme sera devenu méditation et ralentir vous mouvements confortera cette expérience de pleine conscience.

Par |2018-04-29T14:10:13+00:0003/06/2014|Exercice, Méditation|
X