fbpx

Quelle maman êtes-vous… et pourquoi ce n’est pas si grave ?

mamanMaman… une occupation à temps plein, pour laquelle nous recevons une formation théorique sans fin de tous ceux qui nous entourent, mais pour laquelle il n’existe aucune formation pratique.

Pour beaucoup, devenir maman c’est un mélange de plaisirs infinis qui se renouvellent chaque minute, et l’angoisse permanente de savoir si l’on a pris la bonne décision, si l’on a la bonne approche.

Pour d’autres, les mères et belles-mères sont tellement présentes qu’il est difficile d’exister par ses propres choix, de faire sa propre expérience, bref, d’être soi.

Enfin, un troisième groupe ne se pose même pas la question. Si l’on y retrouve souvent les mamans d’un second ou troisième enfant, on y trouve également nombre de jeunes mamans qui ont appris à vivre l’instant plutôt qu’à l’anticiper.

Aujourd’hui, nous allons faire le point et je vais tenter de vous expliquer pourquoi ce n’est pas si important.

Quelle maman êtes-vous ?

La période des vacances d’été est propice à retrouver ses réflexes naturels. Le fait d’avoir un peu plus le temps, de ne plus subir les horaires strictes de l’école et de donner un peu de liberté à nos enfants, donne aux mamans l’occasion de se dévoiler telles qu’elle sont.

Aimante, oui, mais êtes vous aussi (trop) protectrice, encourageante ou soucieuse ? Je vous propose donc un petit test qui devrait vous permettre d’y voir un peu plus clair :

Et maintenant ?

Que vous soyez une maman inquiète ou une maman poule, la bonne nouvelle est que c’est très bien comme cela… à condition de ne pas l’être en permanence.

Nous avons toutes nos passages, en fonction de l’âge de nos enfants, de notre situation émotionnelle ou affective du moment. Rien n’est jamais ni fixé, ni immuable. Il en va de même pour nos enfants : tantôt ils auront besoin d’une maman confiante, qui leur laissera la liberté de découvrir, de faire leur propre expérience, tantôt ils réclameront une maman beaucoup plus présente.

Les seules réserves que l’on puisse émettre restent celles du bon sens : soyez une maman consciente de son attitude, de ce qu’elle entraîne. Sachez en profiter, mais sans en abuser.

Savoir prendre du recul ou savoir lâcher-prise par rapport aux exigences éducatives que nous imposons c’est également s’autoriser à profiter de tous ces petits bonheurs.

De même, fixer des cadres et maintenir des limites sur lesquelles nos enfants se construisent n’a jamais empêché de vivre l’instant présent ni de s’épanouir.

Une fois de plus, ce ne sont donc pas les enfants qu’il faut essayer de changer, mais la vision des mamans. Profitez de ces congés pour prendre du recul et faire le point : Non, la mère parfaite n’existe pas… alors pourquoi vous épuiser à vouloir lui ressembler ?

Un peu de lecture pour l’été

Pour vous aider à prendre un peu de recul, ou si vous culpabilisiez encore, je vous propose 3 petits livres  (entre 3 et 9 €) qui devraient vous faire rire… et réfléchir un peu sur votre façon d’être maman :

Bibliographie:

Le test proposé est issu du hors série N°1074 du magazine Vie Pratique Féminin.

Par |2018-08-02T09:01:31+00:0010/08/2015|Confiance en soi, Enfants, Lâcher-prise, Tests|

2 Comments

  1. Nathalie Vallet Sophrologue
    Nathalie Vallet Sophrologue 13 août 2015 à 13 h 05 min

    vive les mamans et toutes leur belles façons d’aimer les enfants!!! merci Sabine!

  2. Cathy Mumblog 11 août 2015 à 15 h 11 min

    Tiens, quelle surprise je suis une maman inquiète ^^ Je le sais évidemment mais je me soigne ! Et je me raisonne surtout….
    Sympa ce test et pour le coup, ça sonne complètement juste pour moi!

Les commentaires sont fermés.

X