Le métier de sophrologue en 2021

À quoi ressemble le métier de sophrologue en 2021 ?

Nous voici arrivés à la 6e photo annuelle de notre métier. Une photographie très particulière après cette année de pandémie, de confinements multiples et de fermetures obligatoires pour certains, mais pas pour d’autres.

Comment nous sommes-nous adaptés ? Avons-nous changé nos façons de travailler ? Avec quel impact financier ?

Lors de la précédente édition, nous étions près de 600 à avoir répondu. Combien seront encore là cette année ?

Dans tous les cas, merci de votre participation et de votre fidélité.

Qui peut participer ?

Comme tous les ans, ce questionnaire sur le métier de sophrologue est destiné à faire le point sur nos activités, nos façons de travailler, mais aussi nos tarifs et nos revenus.

Par conséquent, pour que ces chiffres soient cohérents, certaines restrictions s’imposent. En effet, pour répondre vous devez obligatoirement :

  • Résider en France métropolitaine
  • Avoir créé une société de droit français pour exercer votre activité.
  • Être déjà installés et avoir réalisé au moins 1 exercice fiscal complet.

Dans ces conditions, vous êtes toutes et tous les bienvenus ! Peu importe l’école, la durée ou le mode de formation, qu’elle soit ou non inscrite au RNCP…

Ce questionnaire a pour seul objectif de mieux nous connaître. Aucune de vos réponses ne donne lieu à un jugement ou une évaluation.

J’invite également celles et ceux qui ont décidé d’abandonner ce métier, car ils ne s’en sortaient plus, à répondre aux questions. Ils pourront faire état de leur décision dans la section sur la pandémie.

L’impact de la pandémie sur le métier de sophrologue ?

Notre profession de sophrologue a été touchée de façon très hétérogène par les restrictions liées à la pandémie.

C’est pourquoi plusieurs questions très ciblées ont été ajoutées. Elles nous permettront de mieux comprendre comment nous avons vécus, chacun(e) à notre façon, cette période.

Le nombre de questions varie en fonction des différentes situations, mais cela ne vous prendra que quelques minutes.

L’anonymat

Une adresse e-mail vous est demandée uniquement pour limiter les réponses multiples. Si vous revenez dans quelques semaines en ayant oublié que vous avez déjà répondu, nous vous le ferons savoir.

Une fois l’enquête terminée, toutes les données seront rendues anonymes et globalisées. Vous répondez donc en toute discrétion et sécurité.

De plus, aucune utilisation (commerciale ou non) ne sera faite de votre adresse e-mail. 

Le métier de sophrologue en 43 questions

Si vous avez des problèmes pour accéder au formulaire depuis cette page, vous pouvez également y répondre ici.

Dans un autre ordre d’idée, n’hésitez pas à partager ce questionnaire sur le métier de sophrologue avec vos collègues. Plus nous serons nombreux à y répondre et plus la photographie sera représentative.

Obtenir les réponses

La synthèse de ce questionnaire sera disponible dès la mi-juillet fin août. Pour être informé de sa publication, vous pouvez suivre ma page Facebook ou vous inscrire à la newsletter de ce site.