fin du confinementLe 11 mai prochain marquera la fin du confinement… enfin presque et seulement si tout va bien.

Dis ainsi, cela reste anxiogène, et pourtant.

Et si cette fin du confinement – que nous subissons bien malgré nous – marquait le début d’une nouvelle ère ?

Si nous faisions de cette pandémie une opportunité ? L’opportunité de commencer une autre vie.

Et si nous profitions des derniers jours qu’il nous reste pour appliquer cette phrase magnifique de Nelson MANDELA :

« Dans la vie, je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends »

Un changement de paradigme

Le 17 mars, pour endiguer la pandémie de COVID-19, nous nous sommes toutes et tous retrouvés privés de notre liberté de circuler. Cette privation s’est accompagnée de l’interdiction d’accéder à de nombreux espaces culturels, sportifs, éducatifs, commerciaux.

Comme dans tout changement, beaucoup ont commencé par refuser ce confinement. Puis, devant l’avancée de l’épidémie, le débordement des hôpitaux, pour beaucoup, notre vision a changé. Nous sommes nombreux à avoir « accepté » ces contraintes pour notre bien et celui de tous.

Cependant, accepter n’a pas tout solutionné. Il faut maintenant vivre « avec », avec le virus, avec la peur, avec ses angoisses, avec son sentiment d’impuissance en attendant la fin du confinement.

Mais il existe une autre solution pour vivre cette période jusqu’à la fin du confinement, un autre « avec » construit à l’aide du coping et du lâcher-prise. Un « avec » dans lequel nous comprenons où est notre place. Un « avec » où nous prenons conscience de la limite de notre champ d’action. Mais aussi un « avec » que nous transformons en opportunité.

Fin du confinement : les opportunités

Pour beaucoup, ce confinement offre – pour quelques jours encore – une pause rare ! Combien de fois dans votre vie avons-nous eues à vivre un confinement qui stoppe quasiment tout et nous laisse un temps long pour la réflexion ?

À quoi allons-nous passer ce temps qu’il nous reste : à nous plaindre et à mal vivre une situation sur laquelle nous n’avons aucune prise ? Ou plutôt à construire la vie que nous souhaitons après ?

Car oui, il faut être lucide, à la fin du confinement, 2 options vont s’offrir à nous :

  1. Reprendre la vie d’avant.
  2. Reprendre une vie meilleure qu’avant.

La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.

Albert Einstein

À la lumière de cette citation, vous aurez compris que je n’envisage pas la fin du confinement comme la reprise et la répétition de la vie d’avant, avec ses erreurs, ses contraintes, ses poids, ses obligations…

Ces quelques semaines ont montré que nombre de choses que nous pensions impossibles peuvent se faire. Qu’il existe une autre façon de vivre ensemble. Que la solidarité n’est pas un pur concept ! Qu’aider les autres ou simplement s’ouvrir à eux pouvait nous apporter beaucoup !

Certains ont découvert qu’il était possible de travailler différemment. D’autres se sont rendu compte que le télétravail comportait des pièges qu’ils n’avaient pas soupçonnés…

Bref, ces dernières semaines ont été pour beaucoup une vaste période d’expérimentations. Encore faut-il construire sur ces expérimentations et bâtir ce que sera ce lendemain. Le jour d’après la fin du confinement…

Construire pour la fin du confinement

« Les gens rejettent toujours la faute sur les circonstances. Mais moi, je ne crois pas aux circonstances. Les gens qui réussissent dans ce monde sont ceux qui se lèvent et qui cherchent les circonstances qu’ils veulent, et, s’ils ne peuvent pas les trouver, alors ils les font. »

-George Bernard Shaw-

Il nous reste suffisamment de temps avant la fin du confinement pour reprendre notre vie en main.

Peut-être est-il temps de faire le point sur vous-même ? Il est de grandes chances que ces dernières semaines vous aient ouvert de nouveaux horizons.

Par conséquent, profitez-en pour refaire le point sur vos valeurs de vie, pour se réaligner sur ce qui est réellement important à vos yeux.

De même, prenez le temps de faire l’exercice de l’Ikigai. En effet, c’est le moment idéal pour retrouver le sens de vos actions et de nouvelles raisons pour vous lever le matin.

Bref, vous l’aurez compris, il ne tient qu’à vous de créer les conditions d’une nouvelle vie, plus enrichissante, et cela dès la fin du confinement. Mais il ne suffit pas d’y croire, il faut le construire. A vous d’écrire la partition !