Site icon Sophrologue Béthune – La Bassée

Démotivation : 6 façons de vous booster avec la sophrologie

démotivation

© Engin Akyurt

La démotivation est le lot de toutes et tous. Nous traversons tous des périodes d’abattement.

Il nous semble que rien ne fonctionne comme prévu. Tout nous semble plus compliqué. On baisse les bras à la première difficulté.

Bref, dans notre vie comme dans notre travail, le moteur de la motivation n’est plus là pour nous pousser à avancer et à agir.

Pour la plupart d’entre nous, ces périodes de démotivation ne sont heureusement que passagères.

Pourtant, à force de répétitions, il arrive qu’elles s’installent dans notre vie. D’abord de plus en plus nombreuses, ces périodes d’abattement se font aussi plus longues et plus difficiles à supporter.

En effet, la démotivation s’installe sans faire de bruit et, si elle n’est pas combattue dès le départ, elle finit par s’ancrer durablement. Il devient alors très difficile de la combattre.

La sophrologie n’offre pas de remèdes ni de techniques miracles pour lutter contre la démotivation. Par contre, elle peut vous aider à mettre en place plusieurs habitudes de vie qui préviennent cette situation d’abattement.

C’est ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

Démotivation : formes et principes

En premier lieu, afin de mieux comprendre ce qui peut provoquer la démotivation, revenons quelques instants sur les mécanismes de la motivation.

D’abord, il faut se souvenir qu’il existe deux grands types de motivation :

Ensuite, il faut comprendre que chacun possède son propre mode de fonctionnement. Certains seront plus sensibles aux motivations intrinsèques, alors que d’autres réagiront plus facilement aux motivations extrinsèques. Mais rien n’est jamais totalement tranché. Il n’existe ni norme ni standard.

Par contre, ce que nous partageons tous, ce sont les effets de la démotivation. En effet, il suffit que ces facteurs disparaissent de nos vies pour que l’ennui s’installe et que la spirale négative commence.

Les signes principaux de la démotivation sont :

La sophrologie, par ses techniques, peut vous aider à lutter contre les effets de ces signaux. Mais elle est surtout capable de vous aider à lutter contre la démotivation qui en est la cause.

Lutter contre la démotivation avec la sophrologie

Pour lutter contre la démotivation, je vous propose d’adopter 6 habitudes de vie.

Comme je vous l’ai déjà indiqué de très nombreuses fois dans mes articles, la sophrologie n’a rien de magique. Elle n’apporte aucune solution toute faite.

Par contre, elle vous offre les outils nécessaires à la prise de recul nécessaire à l’analyse objective de la situation. Pour cela votre sophrologue vous proposera des techniques et exercices. Son objectif est de vous aider à trouver la motivation à agir par vous-même et à reprendre les rênes.

Ainsi, la sophrologie peut vous aider pour acquérir et maintenir chacune de ces 6 habitudes. Mais c’est leur interaction qui va créer une spirale positive susceptible de combattre la démotivation. Ce sera l’effet de vos actions et de vos choix.

Se fixer des objectifs

Le simple fait de se fixer un objectif et de l’écrire va aider à lutter contre la démotivation. En effet, le simple fait de l’écrire, sur un post-it, une To Do List ou n’importe quel support va créer une sorte d’engagement avec vous-même.

Mais se fixer des objectifs mal dimensionnés, trop nombreux ou simplement inatteignables est pire que de ne pas le faire.

La méthode SMART, inventée en 1954 par Peter DRUCKER, reste un excellent moyen de se fixer des objectifs possibles à atteindre et donc de lutter contre la démotivation liée à l’échec répétitif.

En quelques mots, pour être SMART, votre objectif doit être :

Les apports de la sophrologie

En fonction de vous, de ce que vous ressentez par rapport à la situation, votre sophrologue pourra vous accompagner sur différents axes : la confiance en soi, le lâcher-prise, la motivation…

Lutter contre la procrastination

La procrastination se définit comme la tendance à remettre systématiquement au lendemain. Elle est comme une force qui nous ralentit. Elle révèle le « retardataire chronique » qui se cache au fond de nous et se réveille avec la démotivation.

Elle ne doit pas être confondue avec la paresse et encore moins avec le syndrome de l’imposteur. Ce dernier étant lié à l’anxiété plutôt qu’à la démotivation.

Mais repousser les tâches, surtout quand elles sont rébarbatives ou difficiles, a des conséquences. En effet, une fois acculé, devoir les réaliser en urgence crée un stress inutile. Mais en plus, cela rend les choses encore plus rébarbatives et démotivantes.

Les apports de la sophrologie

Votre sophrologue vous aidera à faire la différence entre procrastination et syndrome de l’imposteur.

Afin de lutter contre la procrastination et la démotivation que cela génère, il vous accompagnera dans la mise en place de bonnes habitudes de gestion de votre temps et vous aidera à trouver votre rythme.

Quitter sa zone de confort

Ne vous enfoncez pas dans les sentiers de l’habitude. N’enfermez pas votre cerveau dans le mode « pilote automatique« , source de démotivation totale.

Vous devez vous efforcer de considérer les choses comme nouvelles et différentes. Variez les points de vue, les angles d’attaque et de réflexion. Sortez de votre zone de confort.

Les apports de la sophrologie

Notre société et le système scolaire ne nous encouragent pas à être disruptifs. Sortir de sa zone de confort peut demander un certain travail pour se libérer des injonctions qui ont jalonné notre éducation. Ici encore, l’action de votre sophrologue vous apporte les outils nécessaires à votre progression.

Penser positif

Baisser les bras et abandonner dès la première contrariété ou la première difficulté est chose courante dans la perte de motivation.

L’optimisme est donc un facteur essentiel dans cette lutte contre la démotivation. Mais la pensée positive n’exclut en rien le réalisme, le doute et la raison.

Il ne faut pas confondre pensées positives et monde des bisounours. Tomber dans ce piège serait une source de démotivations et de frustrations encore plus importantes.

Les apports de la sophrologie

Apprenez à être bienveillant avec vous-même. Apprenez à vous aimer pour vous-même, à avoir confiance en vous et en vos capacités.

Valorisez vos efforts.

Dans la lutte contre la démotivation, la bienveillance c’est aussi accepter de valoriser ses efforts, d’apprécier ses résultats… et de se considérer à sa juste valeur.

De fait, le mécanisme de la récompense, qui est aussi une façon de se valoriser, concourt efficacement à la lutte contre la démotivation.

Les apports de la sophrologie

Le travail sur l’image de soi est toujours quelque chose de complexe. Une aide extérieure est souvent nécessaire. Mais pour être efficace, elle nécessite une absence totale de jugement.

Par sa neutralité absolue, votre sophrologue vous aide à vous poser les bonnes questions, à prendre une attitude qui ouvre d’autres points de vue, sans jamais vous influencer.

 Se discipliner

Comme je l’ai expliqué au début de ce paragraphe, la lutte contre la démotivation est une lutte sans fin. Toutes ces habitudes doivent s’intégrer dans nos vies de tous les jours.

Toutefois, pour ne pas devenir rébarbatifs, ces changements doivent s’intégrer à nos vies. Et pour cela, il n’y a rien de tel que d’en faire des habitudes. De les intégrer dans nos façons de vivre.

Les apports de la sophrologie

Ici encore, votre sophrologue peut vous accompagner pour mettre en place des aides pour vous accompagner dans ce travail de changement. Mais également à travailler votre motivation et votre persévérance.

De la démotivation au bore-out

La démotivation s’installe lentement, mais profondément. Plus vous attendez pour la combattre, plus ce combat est difficile.

Par ailleurs, la démotivation devient envahissante. Elle touche autant la vie privée que la vie professionnelle. Elle peut avoir des effets dévastateurs.

Ainsi, à l’instar de l’excès de stress qui mène au burn-out, l’excès de démotivation peut vous mener au bore-out. Les effets de ce bore-out sont tout aussi dévastateurs que ceux du burn-out. Mais ils restent moins bien traités, car trop souvent ignorés.

Quitter la version mobile