Stress en entreprise : une des manifestions des RPS

Stress en entreprise : une des manifestions des RPS 2016-10-15T11:05:20+00:00

Le stress en entrepriseLe stress en n’est qu’une des multiples manifestations des risques psychosociaux (RPS). C’est probablement la plus connue, car la plus étudiée en raison de ses effets directs sur l’organisme, de la possibilité d’en mesurer l’intensité, mais aussi pour sa conséquence extrême : le burn-out.

Combattre les RPS ne se résume pas uniquement à essayer de réduire les effets du stress, cette démarche est beaucoup plus vaste. Il existe d’autres facteurs pouvant nuire au bien-être au travail. L’ingérence de la vie professionnelle dans la vie privée est un autre facteur à prendre en compte.

Notre façon de travailler a plus évolué durant ces dix dernières années que depuis la Seconde Guerre mondiale. L’évolution de nos moyens de , associée au bond technologique des outils mis à notre disposition pour travailler (ordinateurs portables, tablettes, Smartphones) a profondément bouleversé notre rapport au travail : le nombre d’informations à traiter chaque jour évolue de façon quasi exponentielle.

stress en entreprise : vie privée et vie professionnelle

Source : Étude Roambi – Zebaz – © Rumeur Publique

Ces outils, et la mobilité qu’ils procurent tendent également à gommer la limite entre vie professionnelle et vie privée, le plus souvent au détriment de cette dernière.

Cette perte de repères entre vie privée et vie professionnelle s’additionne au contexte économique et social difficile pour créer un terrain favorable aux risques psychosociaux (RPS) dont le stress est, une fois de plus, la conséquence la plus visible.

Combattre le stress en entreprise

Depuis le Rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail, réalisé en 2008 à la demande du ministre de la par le magistrat P. Nasse et le psychiatre P. Légeron, on sait que la prévention des risques psychosociaux nécessite des actions qui s’exercent sur deux plants bien distincts :

  • La prévention primaire : évaluation précise, par l’entreprise, non seulement des facteurs de risques, mais aussi des populations les plus touchées. Elle a pour objectif l’élimination ou le contrôle des facteurs de risque en agissant directement sur les facteurs pour réduire leurs impacts négatifs sur l’individu. Il s’agit d’intervenir sur les causes des risques psychosociaux plutôt que sur leurs conséquences.
  • Les programmes de prévention secondaire, avec pour but d’aider les individus à gérer plus efficacement les exigences et les contraintes du travail en améliorant leurs stratégies d’adaptation aux sources de stress en entreprise ou en renforçant leur résistance au stress en soulageant les symptômes associés au stress.

Ce même rapport, remis au premier ministre, préconise des actions qui peuvent prendre plusieurs aspects :

  • La des individus à développer des compétences spécifiques, à mieux gérer divers types de situations de stress en entreprise (gestion du temps, des conflits, de l’agressivité, développement de l’intelligence émotionnelle, restructuration cognitive, etc.) ou à développer des capacités psychologiques (contrôle des émotions, attitudes mentales efficaces) ;
  • La possibilité de pratiques de relaxation, d’exercices physiques ou de la sieste au sein de l’entreprise ;

Les DRH confrontées au problème de stress en entreprise trouvent une aide précieuse auprès des psychologues du travail dont le rôle est essentiel dans la mise en œuvre de la prévention de premier niveau. Leur apport est incontestable dans le travail de fond que représente la remise en question des structures et du fonctionnement global de l’entreprise quand celui-ci est la source même du stress.

Malheureusement, l’action s’arrête souvent à ce stade. Les programmes de prévention secondaire sont trop souvent remis à plus tard, faute de savoir comme les mettre en œuvre, quand ils ne sont pas purement ignorés.

Vouloir instaurer le bien-être en entreprise uniquement par la mise en application des actions de prévention primaire revient à décréter ce bien-être, à l’imposer. Nous savons tous que cela ne peut fonctionner. Éliminer le stress en entreprise de façon durable et établir un sentiment de bien-être au travail nécessite que les employés deviennent acteurs de leur bien-être.

Impacts du stress sur l’entreprise : l’aspect économique ›

Télécharger

Téléchargez notre livre blanc

Retrouvez l'intégralité de ce dossier ainsi que des informations additionnelles dans notre livre blanc
Télécharger