Vous avez dit relaxation dynamique ?

Vous avez dit ? Comment expliquer et justifier l’antinomie de ces deux termes utilisés pour désigner une technique de ?

En fait, les choses sont assez simples : la relaxation dynamique, telle qu’elle a été initialement conçue par le docteur Caycedo puis développée par lui-même comme par d’autres courants, vient en opposition de la relaxation dite « passive », car basée sur la méditation.

L’unique but de la relaxation dynamique est de vous apporter les outils et techniques nécessaires à la mise en oeuvre d’une relaxation consciente, atteinte grâce à la libération de toutes tensions inutiles qu’elles soient d’origine physique ou morale.

Pour atteindre cet objectif, la relaxation dynamique se base sur des techniques de abdominale et des exercices de libération des tensions destinés à, pour le premier niveau, vous faire redécouvrir et percevoir votre corps, tant par rapport à notre entourage physique direct que par rapport à la représentation mentale que nous en avons.

Ces techniques, dite de niveau 1 ou RD1 (relaxation dynamique de niveau 1) vous permettent d’identifier et de prendre conscience des tensions, donc de reconnaître une situation de . Cette première étape d’identification est également un préalable nécessaire au relâchement, à l’évacuation de ces tensions, et donc du qui les a engendrés.

En théorie, la relaxation dynamique comporte plus de 12 niveaux. Dans les faits, les deux premiers sont les plus souvent utilisés en séance de groupe, car ils apportent les outils principaux de votre autonomie. Avec une certaine et une assiduité aux entrainements, il est possible d’aborder les 3e et 4e niveaux, mais à ce stade, on préférera certainement passer à des séances individuelles. Les niveaux suivants restent le domaine des spécialistes et demandent de longues années de pour y accéder.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant ci-dessous :