Combien de temps pour que ça  fonctionne  ?

Le temps nécessaire pour atteindre l’objectif que l’on s’est fixé est régulièrement au centre des questions qui me sont posée au sujet de la relaxation dynamique et de la sophrologie.

Malheureusement, il est difficile de répondre, car nous sommes tous différents et nous réagissons tous de façons différentes, en fonction de notre vécu, de nos appréhensions. Ce qui est donc certain, c’est qu’il est impossible de garantir un délai fixe. Le sophrologue n’est pas un faiseur de miracles et un engagement de réussite est absolument impossible à tenir. Heureusement, il existe des moyens de vous positionner et de savoir si vous êtes sur la bonne voie.

Quelques indicateurs

S’il faut composer avec chaque individu, il existe quand même des indicateurs qui vous permettent de vous situer. Le premier niveau de pratique de la sophrologie ayant pour objectif de vous faire (re)découvrir certaines sensations au travers d’un (ré)apprentissage de la perception de votre propre corps au travers de différents exercices de tensions/détente et respiratoires. Il y a de fortes chances pour que vous ne commenciez réellement à acquérir cette perception de votre corps qu’après quelques séances. Ce temps d’adaptation est lié au fait que nous devons passer outre les différents blocages psychologiques et autres réflexes acquis jusqu’ici. Ils sont normaux et nous protègent dans certains cas, il faut accepter et apprendre à « baisser la garde ». Ce processus, en fonction des individus et de leur personnalité, devrait s’estomper après trois ou quatre séances.

Pour certaines personnes, ce travail du ressenti et de la sensation, qui correspond au 1er niveau, n’apporte pas grand-chose. Le déclic s’effectue lors du passage au second niveau, lorsque l’on commence à travailler sur les aspects de la prise de conscience et du mental. Mais ce second stade ne peut être envisagé sans une première expérience du premier niveau. La patience et la motivation sont donc des facteurs importants. Pour la sophrologie, comme pour le reste, rien ne vient seul.

Mais il faut également reconnaitre que, pour certaines personnes, il est impossible de trouver satisfaction dans les deux premiers niveaux. Cela arrive et il est inutile de tenter de forcer les choses et le mieux est alors, soit de changer de sophrologue, soit d’envisager de passer à une autre activité.

La dernière question qui se pose est celle de savoir de combien de séances vous avez besoin ? Si votre sophrologue n’est pas un(e) faiseur de miracles, ce n’est pas non plus un gourou qu’il vous faut suivre toute votre vie. En règle générale, que ce soit pour un atelier destiné à travailler sur un point spécifique (gestion du stress, confiance en soi, parentalité…) ou un simple travail de relaxation, une dizaine de séances devraient vous permettre d’acquérir une certaine autonomie. Ici aussi, le résultat dépendra de votre assiduité et de votre volonté de maintenir vos acquis dans le temps par des exercices réguliers par vous-même.

Au-delà des dix premières séances , reprendre quelques séances guidées de temps en temps permet de rafraichir la mémoire et de vous assurer que vous maîtrisez les techniques et  qu’elles seront à votre disposition quand vous en aurez besoin.

Il vous est également possible de continuer pour, comme dans d’autres disciplines, acquérir des techniques de plus en plus poussées et continuer à progresser dans les 4 premiers niveaux de la sophrologie et, pourquoi pas, de vous former au sein d’une école pour continuer à explorer les 12 niveaux possible. Mais là, la question du temps ne se pose plus…

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant ci-dessous :